/sports/soccer/impact
Navigation

Quelle équipe se présentera à Orlando?

Un bon match à San Jose suivi d’une partie difficile à Houston

Quelle équipe se présentera à Orlando?
Photo USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

 ORLANDO | Après une belle victoire à San Jose et une défaite un peu déroutante à Houston, l’Impact veut retrouver le chemin de la victoire contre Orlando City SC, samedi après-midi. 

• À lire aussi: Orlando patauge depuis 2015

 Autant le Bleu-blanc-noir avait présenté un visage intéressant en Californie, il y a deux semaines, autant il est apparu amorphe dans la chaleur du Texas, la semaine dernière. 

 Quelle équipe se présentera en Floride samedi ? Foi d’Ignacio Piatti, l’échec texan n’était qu’une erreur de parcours. 

 « Je ne regarde pas le match de Houston, on a tous moins bien joué, il faut l’oublier. » 

 Jouer plus vite 

 La plus grosse erreur de l’Impact, samedi dernier, aura été de ne pas afficher assez de dynamisme dans sa progression offensive. 

 « Nous devons surtout faire progresser la balle vers l’avant un peu plus vite afin d’alimenter Maxi [Urruti], a expliqué Micheal Azira. Avec sa vitesse, il faut l’utiliser un peu plus. 

 « On construit beaucoup de l’arrière, mais notre transition doit être plus rapide. » 

 Piatti croit aussi qu’il faut s’assurer de donner plus de ballons à Urruti, qui n’a que deux tirs, dont aucun cadré, après deux matchs. 

 « Son travail est important parce qu’il court beaucoup et qu’il dérange les défenseurs. » 

 Plus d’attaque 

 D’ailleurs, ce ne serait pas une vilaine idée d’alimenter l’attaquant de pointe puisque le Bleu-blanc-noir n’a cadré que quatre tirs en deux rencontres. 

 Piatti a marqué sur son seul tir au but alors que Saphir Taïder a les trois autres, dont deux se sont retrouvés au fond du filet. 

 Peut-être que Piatti va sortir un ou deux lapins de son chapeau samedi, lui qui est à l’aise face à Orlando contre qui il a inscrit huit buts jusqu’à maintenant, chose qu’il ne s’explique pas vraiment. 

 « Je ne sais pas pourquoi je me sens bien contre eux, a admis Nacho. Il y a juste des matchs où je me sens mieux que dans les autres. » 

 Novillo du voyage 

 Absent lors des deux premiers matchs de la saison en raison d’une blessure, l’ailier droit Harry Novillo a fait le voyage à Orlando. 

 Rémi Garde n’a toutefois pas l’intention de brusquer les choses, même s’il croit que Novillo est en mesure d’être partant immédiatement. 

 « Je pense qu’il peut débuter un match parce qu’il y a quand même tout le travail qui a été fait précédemment et ce n’est pas un arrêt complet. 

 « Harry a bien travaillé tout ce qu’on lui a demandé de faire en fonction de ses possibilités. » 

 Si on lit entre les lignes, Garde préfère prendre son temps et y aller dans la continuité pour le moment. 

 « Il y a aussi des joueurs qui se sont entraînés, qui sont compétitifs. Je le prends comme une possibilité supplémentaire. 

 « Il reste 32 matchs en MLS et il faut faire les choses correctement. » 

 Okwonkwo ou Choinière ? 

 Orji Okwonkwo et Mathieu Choinière se sont divisé le travail à droite samedi dernier et bien malin celui qui déduira lequel obtiendra le départ samedi. 

 « On est dans une période au cours de laquelle l’équipe a besoin de stabilité, les essais je les ai faits pendant la période de préparation », a insisté Garde. 

 « Comme pour le retour de Harry, ce n’est pas la peine de changer les choses et de tout vouloir brusquer parce qu’on a raté une première mi-temps. » 

 Ce débat prouve au moins qu’il y a un peu de profondeur dans l’effectif montréalais. 

  

 Un premier bilan après trois matchs 

 Après le match de samedi, l’Impact profitera d’une pause le week-end prochain puisqu’il ne rejouera que le 30 mars, à Kansas City. 

 « On sait qu’il y a la pause derrière et que les trois premiers matchs nous donnent un bon aperçu de là où l’on est. 

 « À la suite de ces trois matchs, on peut faire un premier point de passage et se dire “on a fait ça de bien et il nous manque ça”, mais dans mon esprit, je ne les ai pas trop dissociés de ce qui va suivre. » 

  

 Retrouver l’aplomb défensif 

 Rémi Garde espère voir ses hommes retrouver leur aplomb défensif qui était moins présent lors de la rencontre à Houston. 

 « Sur le premier match, on a été à l’image de ce qu’on a fait défensivement dans les matchs de préparation, on a été très actifs, on a cadré le porteur du ballon adverse, on les a empêchés de jouer facilement, ce qu’on n’a pas du tout fait à Houston. 

 « On a été complètement spectateurs, on a reculé et reculé jusqu’à un point qui était beaucoup trop bas. On doit défendre en bloc et en avançant en bloc. »