/sports/hockey/canadien
Navigation

Shaw lance son message

Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo AFP Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.

Coup d'oeil sur cet article

Andrew Shaw a gagné à deux reprises la Coupe Stanley. En 2013 et 2015 avec les Blackhawks de Chicago. Même s’il n’avait pas l’impact d’un Patrick Kane, d’un Jonathan Toews, d’un Marian Hossa, d’un Duncan Keith ou d’un Brent Seabrook, Shaw restait un élément fort des deux dernières conquêtes des Hawks.

Dans le jargon du hockey, il est identifié comme un gagnant. À Montréal, il y a deux seuls joueurs avec des bagues de la Coupe Stanley : Shaw et Antti Niemi. Les deux ont triomphé à leur époque avec les Hawks, mais lors de passages différents.

Niemi était le gardien partant à Chicago lors de la première de trois conquêtes de la bande à Kane et Toews en 2010. Des deux, Shaw est celui qui impose le plus le respect près de neuf ans plus tard. Niemi a beaucoup perdu de son lustre depuis ce temps. Et on l’imagine mal se lever dans le vestiaire du CH après une mauvaise prestation. Il a coulé son équipe à ses derniers départs contre les Sharks à San Jose et les Panthers à Sunrise.

Même s’il n’a pas de lettre sur son chandail avec le Tricolore, Shaw est un vétéran respecté par ses coéquipiers. Après le décevant revers de 2 à 1 contre les Islanders à Uniondale, l’ailier droit de 27 ans n’a pas mâché ses mots.

« Nous devons être une équipe qui travaille fort, tout le monde, avait-il lancé. Tous les trios, tous les défenseurs et le gardien. Tout le monde doit jouer son meilleur hockey. Actuellement, il y a des trios qui prennent des soirs de congé. Il y a des joueurs qui prennent congé. Ils ne se battent pas. »

Persiste et signe

À la sortie d’un entraînement intensif de près de 60 minutes à la veille du match contre les Blackhawks, Shaw ne s’est pas défilé. Il a repris la parole devant les journalistes. Il a gardé la même cohérence dans ses mots.

« Je veux clarifier mes propos, a-t-il commencé par dire. Je ne suis pas en colère contre l’équipe, je suis déçu du rendement de tout le monde et je m’inclus dans ce groupe. Nous n’avons pas le sentiment d’urgence. Nous avons besoin de travailler plus fort, nous avons besoin de victoires. »

« Je suis dans le même bateau que mes coéquipiers, je suis loin d’être parfait, a-t-il continué. Nous sommes responsables de notre rendement. Nous nous retrouvons dans le dernier droit de la saison, nous devons pousser le plus fort possible. Nous devons avoir une mentalité des séries immédiatement. Si tu atteins les séries, tu ne sais jamais ce qui peut survenir. »

Shaw s’explique mal la baisse de régime de l’équipe des dernières semaines. Depuis le 9 février, un revers de 4 à 3 en prolongation face aux Maple Leafs à Montréal, le CH n’est plus la même équipe. À ses 16 derniers matchs, la troupe de Claude Julien présente un dossier de 6-9-1.

« Je ne peux pas vous dire pourquoi notre niveau d’intensité n’est pas au niveau désiré, mais je peux vous dire qu’il le sera, a promis Shaw. »

« Le but n’est pas de pointer personne, mais de se le dire quand ça ne va pas, a-t-il poursuivi. Nous sommes tous des hommes, nous pouvons composer avec ça. Nous voulons tous gagner, le mieux pour l’équipe. Je sais que si je ne joue pas bien, je veux qu’un coéquipier me le dise. Je ferai de même pour mes coéquipiers. »

Un bon message

Brendan Gallagher, un autre attaquant qui garde toujours la pédale au plancher, a bien reçu le message de Shaw.

« Il est passionné, a-t-il répliqué. Pour nous, c’est important de rester unis en tant que groupe. On ne veut pas commencer à se montrer du doigt, mais il faut le dire quand ça ne va pas. Andrew a gagné le respect de ses coéquipiers. S’il dit quelque chose, tu dois écouter. »

Julien voyait également d’un bon œil la sortie du numéro 65.

« Je peux dire que depuis le début de l’année, on a eu un bon départ, une bonne saison, a rappelé l’entraîneur en chef. Dernièrement, ça va un petit peu mal. C’est à ce moment-là que t’espères que tes vétérans vont se charger de la situation et ramener un peu d’ordre dans le vestiaire. Comme les entraîneurs, les joueurs ont aussi un gros mot à dire. Je suis certain que les joueurs se parlent et que, s’il vous l’a dit, il l’a dit dans le vestiaire. Pour moi, c’est bon signe, ça montre qu’on essaie de trouver la route vers la victoire. »

Cette fameuse route, le CH ne devra pas trop s’en éloigner puisque le terrain devient de plus en plus glissant.

 

 

Le CH en chiffres depuis le 9 février

(revers de 4 à 3 face aux Leafs au Centre Bell)

  • Dossier de : 6-9-1
  • Sur la route : 3-8-0

Les unités spéciales

  • Avantage num. : 7,3% (3 en 41) | 31e LNH
  • Désavantage  num. : 86,7% (39 en 45)  | 7e LNH

 

Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, Martin Chevalier
  • Max Domi
  • 15 pts en 16 matchs (7 b, 8 p) +6
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, Martin Chevalier
  • Andrew Shaw
  • 12 pts en 16 matchs (6 b, 6 p) +2
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, Martin Chevalier
  • Brendan Gallagher
  • 11 pts en 16 matchs (9 b, 2 p) -3
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, Martin Chevalier
  • Tomas Tatar
  • 11 pts en 15 matchs (5 b, 6 p) +7
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, Martin Chevalier
  • Paul Byron
  • 9 pts en 12 matchs (3 b, 6 p) +3
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, Dominick Gravel
  • Shea Weber
  • 8 pts en 16 matchs (2 b, 6 p) -5
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, Martin Chevalier
  • Phillip Danault
  • 6 pts en 15 matchs (0 b, 6 p) -7
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, Martin Chevalier
  • Jonathan Drouin
  • 4 pts en 15 matchs (0 b,4 p) -6
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, AFP
  • Artturi Lehkonen
  • 1 pt en 16 matchs (1 b,0 p) -10
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, AFP
  • Carey Price
  • ,911
  • 6-8-1
  • 2,73
Andrew Shaw qui a bu le champagne dans la coupe Stanley à deux reprises veut insuffler une attitude de gagnants dans le vestiaire du CH.
Photo d'archives, Joël Lemay
  • Antti Niemi
  • ,788
  • 0-1-0 (mais 2 départs)
  • 5,86