/sports/tennis
Navigation

Indian Wells: le grand rendez-vous de Bianca Andreescu

Coup d'oeil sur cet article

Bianca Andreescu disputera la plus grande finale de sa jeune carrière, dimanche, à Indian Wells. Après avoir surpris quelques grosses pointures en Californie, l’Ontarienne de 18 ans tentera d’ajouter l’Allemande Angelique Kerber à son tableau de chasse.

Kerber est la deuxième joueuse ayant déjà occupé le premier rang mondial qu’Andreescu affrontera à Indian Wells après l’Espagnole Garbine Muguruza. Au cours de la dernière semaine, la Canadienne a également vaincu deux autres joueuses qui ont déjà appartenu au top-5, soit l’Ukrainienne Elina Svitolina et la Slovaque Dominika Cibulkova.

«Je m’attends vraiment à une dure bataille, a dit Kerber au sujet de sa prochaine adversaire en entrevue au site officiel de la WTA.

«Même si elle a reçu une invitation (des organisateurs du tournoi), elle a battu beaucoup de bonnes joueuses. Elle n’a rien à perdre, elle apprécie le moment, et c’est une très bonne joueuse. Je sais que je devrai jouer mon meilleur tennis en finale. Et je vais essayer de profiter du moment aussi.»

Une première

Présentement 60e au monde, Andreescu est la première joueuse bénéficiaire d’un laissez-passer pour le tableau principal à Indian Wells à atteindre la ronde ultime. Elle en sera d’ailleurs à sa troisième finale cette année après celles d’Auckland et de Newport Beach, où elle a gagné son premier titre en carrière sur le circuit de la WTA en janvier.

À Indian Wells, elle pourrait devenir la plus jeune joueuse après Serena Williams, en 1999, à remporter le titre. L’Américaine avait 17 ans lorsqu’elle y a signé sa première victoire.

Andreescu participera dimanche à sa première finale d’un tournoi de la série Premier Mandatory. Étonnement, ce sera également le cas de Kerber. L’Allemande de 31 ans, qui occupe le huitième rang de la WTA, a déjà été demi-finaliste à Indian Wells en 2012 et 2013. Cette fois-ci, c’est une victoire face à Venus Williams dans le carré d’as qui lui a permis d’accéder à la ronde ultime.

«Kerber, c’est une incroyable battante. Elle redirige ses frappes, elle peut cogner tous les coups n’importe quand, n’importe où. Elle sert très bien, elle bouge bien et elle se bat bien», a résumé Andreescu.

La dernière finale de Kerber a été à Wimbledon, l’été dernier. Elle s’était alors imposée devant Serena Williams pour remporter son troisième titre du grand chelem. Une victoire en finale à Indian Wells permettrait à Kerber de grimper au deuxième rang mondial. D’autre part, le titre assurerait à Andreescu d’intégrer le top 25.