/finance/opinion/columnists
Navigation

Un fonds de placement de la Caisse, ça urge!

Coup d'oeil sur cet article

La Caisse de dépôt et placement du Québec est mondialement reconnue comme l’un des meilleurs gestionnaires de portefeuille parmi les grandes caisses de retraite.

Au cours des cinq dernières années, à titre d’exemple, la Caisse a rapporté un rendement annualisé de 8,4 %, à comparer à un rendement moyen de 6 % pour l’ensemble des fonds diversifiés gérés pour les caisses de retraite au Canada.

Voilà pourquoi il serait intéressant pour tous les petits épargnants québécois d’avoir accès à la Caisse afin d’y investir une portion de leurs épargnes personnelles.

Sur les 309 milliards $ d’actif net gérés par la Caisse, seulement un tiers de l’actif appartient à la Régie des rentes du Québec et au gouvernement du Québec (et ses divers régimes d’assurance).

Les deux autres tiers sont destinés à faire fructifier les divers régimes de retraite des employés de la fonction publique et parapublique, des députés, des élus municipaux, des employés de diverses municipalités, de certains corps policiers, des ambulanciers, des chauffeurs d’autobus, des employés de garderies, etc.

Il serait grandement temps que le gouvernement du Québec permette à tous les autres Québécois de bénéficier, eux aussi, de l’expertise financière des gestionnaires de portefeuille de la Caisse. Que ce soit pour faire fructifier leur REER ou leurs épargnes hors REER.

La solution

La solution m’apparaît relativement simple. Il suffirait de créer une sorte de fonds de placement qui calque le rendement du portefeuille de la Caisse. Qui devrait être le chef de file de la distribution de ce fonds de la Caisse auprès des épargnants québécois ? Épargne Placements Québec.

Créé en 1996 par le gouvernement du Québec, l’organisme Épargne Placements Québec (EPQ) est responsable de la mise en marché d’une panoplie de produits d’épargne émis et garantis par le gouvernement.

Cet organisme gouvernemental possède un vaste réseau de vente au détail de ses produits financiers, en plus de les rendre accessibles à tous les régimes enregistrés, tels REER, FERR, CRI, FRV et CELI.

EPQ offre actuellement une sorte de fonds indiciel (surnommé Obligations boursières), lequel est axé sur l’Indice Québec IQ-30, dont la composition est basée sur les 30 grandes compagnies québécoises inscrites en Bourse.

Mécanisme

EPQ pourrait créer un autre fonds boursier axé cette fois sur la performance du portefeuille de la Caisse.

Comme le rendement du portefeuille de la Caisse est révisé deux fois par année, EPQ pourrait effectuer deux émissions par an. Les épargnants pourraient ainsi y investir une portion de leurs épargnes deux fois par année.

Diverses modalités pourraient s’y ajouter, à savoir les termes (1, 3, 5 ou 10 ans), le montant minimum, la garantie ou pas du capital, etc.

La concurrence

Advenant l’intention du gouvernement Legault de créer un « Fonds de placement de la Caisse », il faut s’attendre à une levée de boucliers de la part des institutions financières (Desjardins, banques, courtiers en épargne collective, Fonds FTQ, Fondaction, etc.).

Pour éviter la chicane, les institutions et courtiers pourraient, eux aussi, distribuer le nouveau produit financier.

S’il y a une piastre à faire, ils y trouveront leur compte !