/news/politics
Navigation

Un nouveau souffle pour le Bloc québécois?

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet

Coup d'oeil sur cet article

SOREL-TRACY | Le nouveau chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a donné le ton et la ligne directrice du parti pour la prochaine campagne électorale lors du congrès de refondation qui se tient en fin de semaine à Sorel-Tracy.

«L’intérêt nécessaire du Québec, l’intérêt inévitable du Québec, c’est l’indépendance du Québec», a-t-il lancé aux quelque 350 militants et députés réunis. «Vous impressionnerez, et vous marquerez ce renouveau au Bloc québécois.»

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

«Le Québec n’est pas obligé de voter pour nous... Il faut lui en donner le goût», a aussi dit M. Blanchet à ses troupes alors qu’elles auront à s’activer sur le terrain en cette année électorale.

L’idée d’une refondation avait été adoptée l’an dernier dans la foulée des dissensions ayant mené au départ de la chef de l’époque, Martine Ouellet, et qui ont fortement ébranlé le parti.

Un vaste chantier de refondation avait été lancé en novembre par le chef intérimaire, Mario Beaulieu. Un site web a été créé pour expliquer le processus et des assemblées de refondation ont eu lieu dans plusieurs circonscriptions.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

«Un renouvellement complet du programme et des statuts et règlements du Bloc québécois, sur la base de la déclaration de principes comme seule proposition de base. Tout est à revoir, tout est modifiable – c’est vous le maître!» peut-on lire sur le site refondation.quebec.

Le congrès de Sorel-Tracy doit permettre l’adoption du programme final du parti issu des consultations et des discussions.

Samedi, des cadres du Bloc ont expliqué à TVA Nouvelles que ce rassemblement doit en outre permettre de mettre les dissensions derrière eux.

«Ça n’a pas été une crise facile, mais je peux dire maintenant qu’on se sent très forts et très unis», a expliqué la présidente du Bloc québécois de La Pointe-de-l’Île, Anne-Marie Lavoie.

«On n’est pas assez forts pour se battre entre nous. Je pense qu’il faut se battre ensemble», a ajouté pour sa part le président de l’assemblée bloquiste de Rivière-du-Nord, Louis-David Bénard.

«On sent que c’est détendu. Les militants, véritablement, veulent donner une orientation gagnante au parti», a aussi dit un membre du parti, Jérôme St-Amand.

 

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Arrivée surprise de Gilles Duceppe

Une délégation d’anciens bloquistes s’est présentée au congrès dans la journée, avec à leur tête Gilles Duceppe.

«Qu’il y ait des débats [dans le parti], c’est normal, ça. Je pense qu’il y a bien moins de bisbille ici qu’il y en a dans le parti de Justin Trudeau», a dit M. Duceppe aux journalistes couvrant le congrès.

Le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, s’est aussi déplacé pour soutenir le Bloc.

 

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

«Qui est constant dans ses convictions? C’est le Bloc québécois, qui ne parle que du Québec en toutes circonstances sans faire de compromis», a-t-il affirmé.

Le congrès de refondation du Bloc se poursuivra dimanche. Le chef Yves-François Blanchet fera un bilan de la rencontre lors d’un point de presse à midi.