/news/education
Navigation

35 000 étudiants en grève dès lundi

Coup d'oeil sur cet article

Pas moins de 35 000 étudiants seront en grève dès lundi matin pour exiger que tous les stages soient rémunérés.

La Coalition montréalaise pour une rémunération de stages réclame «le plein salaire et des conditions de travail convenables».

Une partie des étudiants en grève, soit environ 15 000 d'entre eux, ont opté pour une semaine de grève, avec la possibilité de reconduire celle-ci lors de la tenue de votes au sein de leurs associations étudiantes respectives. Des associations représentants environ 20 000 étudiants ont, de leur côté, voté pour une grève générale illimitée.

Le nombre d'étudiants en grève pourrait cependant grimper dans les prochaines heures. «Il y a d'autres assemblées qui se tiennent lundi et mardi. Par exemple, le collège Montmorency vote mardi», a souligné une porte-parole de la coalition, Sandrine Boisjoli, en mentionnant que ce cégep compte 8000 étudiants.

En début de semaine, les stagiaires et étudiants en grève visiteront des écoles, établissements de santé et organismes communautaires pour faire valoir leur point. Une grande manifestation doit par ailleurs avoir lieu jeudi prochain, le 21 mars.

La Coalition avait lancé un ultimatum au premier ministre François Legault et au ministre de l’Éducation Jean-François Roberge au mois de novembre. «Pour toute réponse, le ministre Roberge s’est contenté de multiplier les rencontres avec les délégué.es des regroupements étudiants nationaux et s’entête à catégoriser et hiérarchiser les stages», a dénoncé la coalition dans un communiqué diffusé dimanche.