/world/usa
Navigation

États-Unis: la Cour suprême étudie une carte électorale accusée d’affaiblir le vote des Noirs

États-Unis: la Cour suprême étudie une carte électorale accusée d’affaiblir le vote des Noirs
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | La Cour suprême des États-Unis examine lundi la carte électorale de Virginie soupçonnée de diminuer l’influence du vote des électeurs noirs, une question urgente avant des scrutins serrés dans cet État de l’est du pays.

La carte électorale de Virginie, où près de 20 % de la population est noire, a été redessinée en 2011 par la Chambre des délégués, la chambre basse du parlement local à majorité républicaine.

Des habitants ont alors saisi la justice pour la faire invalider, jugeant que les Afro-Américains avaient été regroupés dans certaines circonscriptions afin de diminuer l’influence de leur vote dans d’autres.

L’enjeu est d’importance dans un pays où les électeurs noirs votent majoritairement pour les démocrates, quand les Blancs ont davantage tendance à soutenir les républicains.

Un tribunal avait donné tort aux plaignants, mais la Cour suprême, saisie une première fois de la question, avait jugé que son juge n’avait pas utilisé les bons arguments pour trancher et lui avait renvoyé le dossier.

Dans son nouveau jugement, le tribunal local a estimé que la couleur de peau des électeurs avait bien joué un rôle prépondérant dans la délimitation de onze circonscriptions, en violation de la Constitution.

Cette fois, ce sont les élus républicains de la Chambre des délégués qui ont saisi la Cour suprême. 

Le temple du droit américain devra d’abord dire s’il est habilité à agir. Normalement, il revient au procureur général de l’État d’introduire les recours. Or, le procureur général de Virginie, un démocrate, avait décidé d’abandonner les poursuites.

Si elle s’estime compétente, la Cour suprême devra ensuite se prononcer sur le fond.

La tâche n’est pas aisée, car le « Voting rights Act », une loi adoptée en 1965 pour empêcher les discriminations raciales dans les élections, prévoit la possibilité de regrouper les électeurs noirs dans une circonscription pour assurer qu’ils aient quelques représentants. Mais il est illégal de trop les concentrer pour diminuer le poids de leur vote.

La Cour suprême devrait rendre sa décision avant l’été. Il est possible qu’elle intervienne trop tard pour le prochain scrutin. La Virginie renouvelle en effet le 5 novembre les deux chambres de son parlement, qui pourrait basculer dans le camp démocrate. 

La science du découpage électoral ou « gerrymandering » est une vieille pratique des partis politiques américains pour s’assurer un avantage dans les élections. Ce mot-valise a été inspiré par un gouverneur républicain du XIXe siècle, Elbridge Gerry, qui avait remanié une circonscription de son État au point de lui donner la forme d’une salamandre (en anglais: « salamander »).