/portemonnaie/job
Navigation

10 types d’employés hautement recherchés par les PME

10 types d’employés hautement recherchés par les PME
Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

La pénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs donne de méchants maux de tête aux PME, mais elle les amène aussi à redoubler d’efforts pour séduire.

Dans l’industrie de la programmation, des employeurs vont jusqu’à proposer des vacances illimitées et installer des rampes de skateboard en espérant attirer (et conserver) des candidats. Pour voir notre reportage sur le sujet, c’est ici.  

Si ce ne sont pas toutes les entreprises qui offrent ce genre de conditions plutôt excentriques, la concurrence entre les employeurs peut conférer un avantage non négligeable de négociation aux candidats.

En se basant sur les données de son site, Indeed a compilé les emplois en PME affichant les plus hauts taux de postes vacants depuis plus de 60 jours.

Le féminin ou le masculin sont utilisés de façon aléatoire.

Barbier

À une époque lointaine (les années 90), il y avait un seul barbier dans mon coin. Le bon vieux Giovanni te faisait ça au clipper en 15 minutes sans même te demander ce que tu voulais comme coupe. S’il t’aimait la face, il sortait la grande lame pour la finition.

Maintenant que les gars sont plus exigeants en termes de soins capillaires, je compte au moins quatre salons de barbier dans le quartier. La clientèle est au rendez-vous, mais les salons manquent de bras. 42 % des postes restent vacants plus de 60 jours sur le site de recherche d’emploi. 

Esthéticienne

La situation est similaire dans l’industrie des soins de beauté. Tandis qu’on retrouve des spas et bains nordiques aussi facilement que des dépanneurs, ces entreprises sont en manque d’esthéticiennes. Pas moins de 50 % des postes affichés demeurent en ligne plus de deux mois.

Technicienne en pneumatique et conducteur de dépanneuse

Dans notre beau pays aux conditions routières «merveilleuses», on n’est pas surpris d’apprendre que des gens capables de nous remorquer et de changer nos pneus sont très demandés. Respectivement, ces postes demeurent vacants plus de 60 jours dans 50 % et 40 % des cas.

D’ailleurs, selon un économiste chez Indeed, l’industrie du transport a un urgent besoin de sang neuf puisqu’une bonne partie de sa main-d’œuvre approche la retraite.

Aide en diététique

Dans le secteur de la santé, 38 % des postes pour les personnes responsables d’aider les patients avec leur alimentation restent à pourvoir après deux mois d’affichage.

Ouvrière spécialisée en tôles

Trônant au haut de la liste, 54 % des postes vacants dans cette spécialité ne trouvent pas preneuse dans les deux premiers mois. Ce serait un métier avec une des plus grandes croissances au pays (78 % de 2015 à 2018). 


On retrouve également dans le top 10:

  • Machiniste sur matériel à commande numérique par ordinateur (50 %)
  • Technicienne en véhicule récréatif (48 %)
  • Installateur de CVC (39 %)
  • Technicienne d’assistance sur le terrain (38 %)
Suivez-nous sur
les réseaux sociaux