/finance/business
Navigation

Hausse des exportations et des importations québécoises

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Les exportations internationales de marchandises du Québec ont augmenté de 5,5% l’an dernier, a révélé mercredi l’Institut de la statistique du Québec (ISQ).

En comparaison, les exportations internationales affichaient en 2017 une hausse de 2,7%, selon les données de l’ISQ, désaisonnalisées et en dollars constants, sur le commerce international de marchandises.

«Les principaux produits qui ont contribué à la hausse annuelle des exportations [au Québec] en 2018 sont le mazout lourd (+118,4%), les minerais et les concentrés de fer (+25,5%) ainsi que les moteurs d’aéronefs (+29,2%)», a précisé l’Institut dans un communiqué.

En revanche, les baisses les plus importantes pour l’année 2018 dans les exportations ont été observées dans les secteurs du cuivre et de ses alliages sous forme brute (-19,4%), du carburant diesel et biodiesel (-31,3%) et de l’électricité (-18,1%).

Pour ce qui est des importations internationales de marchandises, elles ont bondi de 6,2% pour l’ensemble de l’année 2018 après avoir connu une hausse de 5,3% en 2017.

«Les principaux produits qui ont contribué à la hausse annuelle des importations en 2018 sont les véhicules automobiles et leurs châssis (+13,4%), le groupe des pièces pour aéronefs et autre matériel aérospatial (+16,8%), de même que le carburant d’aviation (+42,6%), a-t-on précisé.

Au Canada, après une hausse de 4,8% en 2017, les importations canadiennes de marchandises ont augmenté de 3,8% pour l’année dernière tandis que la hausse des exportations est de 2,3%, selon les chiffres publiés par Statistique Canada au début du mois mars.

L’ISQ a aussi dévoilé les chiffres pour le mois de décembre. Ainsi, les exportations internationales du Québec ont crû de 6,2% en décembre 2018 par rapport au mois précédent tandis que les importations ont enregistré une hausse de 2,3% sur la même période.