/news/politics
Navigation

Premier budget caquiste: la dette du Québec s’alourdira de 3,4 milliards $

Coup d'oeil sur cet article

Malgré d’importants surplus budgétaires, le gouvernement du Québec continuera de s’endetter. Au cours de la prochaine année, la dette brute du Québec s’appréciera de 3,4 milliards $.  

Au 31 mars 2020, la dette brute du Québec atteindra 204,2 milliards $, prévoit le ministère des Finances.  

Juste pour payer les intérêts de sa dette, le gouvernement consentira au cours des 12 prochains mois un montant de 9 milliards $, soit 8,5 % de ses revenus.  

Pour l’exercice 2019-2020, la progression de la dette proviendra principalement de prêts et avances dans des sociétés d’État et des investissements dans des travaux d’infrastructures et d’immobilisations comme les routes, les écoles et les hôpitaux.  

Un ratio moins élevé  

«C’est le chemin de la fierté retrouvée», a souligné le ministre des Finances, Éric Girard, évoquant la baisse du poids de la dette du Québec par rapport au Produit intérieur brut (PIB).  

Avec la cagnotte accumulée de 8 milliards $ dans le Fonds des générations, le ratio de la dette brute équivaut maintenant à 46,1 % du PIB du Québec.  

Sans le Fonds des générations, ce même ratio de la dette/PIB serait plutôt de 50 %.    

Il faut dire que le gouvernement prévoit prélever 10 milliards $ dans le Fonds de génération pour payer des emprunts cette année et l’an prochain.  

Avec son ratio dette nette/PIB, le Québec demeure toutefois la deuxième province la plus endettée au pays tout juste devant Terre-Neuve et Labrador.  

Au 31 mars 2024, Québec prévoit que le ratio de la dette/PIB baissera à 42,3 % alors que la dette du Québec devrait s’élever à 215,5 milliards $.  

Le Fonds des générations devrait alors compter dans ses coffres une cagnotte de 21 milliards $.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Évolution de la dette brute du Québec  

(à la fin de l’exercice)  

Année Montant Ratio/PIB   

  • 2019-2020: 204,2 milliards $ 45,3 %  
  • 2020-2021: 207,3 milliards $ 44,6 %  
  • 2021-2022: 211,4 milliards $ 44,1 %  
  • 2022-2023: 214 milliards $ 43,4 %  
  • 2023-2024: 215,5 milliards $ 42,4 %   

Source : Ministère des Finances