/misc
Navigation

Le blues qui fait du bien

Le blues qui fait du bien

Le blues qui fait du bien

Coup d'oeil sur cet article

Parfois, le blues ne contient pas que des histoires tristes. Pourvu qu’il soit question de voyages, de contrées pas toujours explorées avec ce je ne sais quoi de changement quand le beau temps arrive, la ballade est souvent prometteuse. Parlez –en, au jeune chanteur Matt Andersen,-ici-  

plusieurs fois couronné de prix qui sera en première partie du chanteur Bobby Bazini, le 29 juin, lors du Festival international de jazz. Avec Halfway Home By Morning, -ici- 

vous êtes partant, pour « un joli bout de route ». Empruntant à la fois au blues grass, folk, blues acoustique et électrique, cette nouveauté est particulièrement « tripative ». 

Justement, parce qu’il est jeune 

Comme il n’est pas encore « contaminé » par le succès, son travail que nous pourrons qualifier d’exemplaire est celui d’un honnête artisan. Entourée d’u solide équipe Matt Andersen, ce chanteur à voix puissante non dénué de sens évoque les hauts et les bas d’une vie parfois solitaire. Au hasard des plages, nous découvrons une solide section de cuivres qui nous ramènent aux belles années de T-Bone Walker, ainsi que de la « machinerie » stax-ici- 

aspect soul y compris. Allez, glisser  

Halfway By The Morning -ici-dans votre lecteur, 

 en attendant sa venue estivale.