/sports/opinion/columnists
Navigation

Rendez-vous unique pour les amateurs de motoneige

Le Sneak Peek de Québec avait connu un franc succès l’an dernier et les organisateurs de l’événement s’attendent à la même chose cette année.
Photo courtoisie Le Sneak Peek de Québec avait connu un franc succès l’an dernier et les organisateurs de l’événement s’attendent à la même chose cette année.

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs de motoneige auront l’occasion unique de découvrir les modèles 2020 des quatre grands manufacturiers, alors que se déroule en fin de semaine le Sneak Peek annuel au Complexe Capitale Hélicoptère, sur la route de l’Aéroport.

« Au fil du temps, les fabricants ont compris qu’en tenant ce type d’événement, ils pourraient arriver à présenter à l’avance leurs nouveautés et surtout à planifier leur production. Il s’agit dans les faits d’une campagne de vente printanière qui offre de belles possibilités aux amateurs », indique le rédacteur en chef de Motoneige Québec, Michel Garneau.

Les motoneiges qui sont présentées sont les mêmes qui ont été utilisées lors du dernier Snow Shoot, tenu à West Yellowstone au Montana. À ce moment-là, la presse mondiale avait eu l’occasion de les découvrir.

« Une fois que l’événement est terminé là-bas, les compagnies repartent vers leurs usines avec ces prototypes, afin de les préparer pour la présentation au public durant la tournée des Sneak Peek, explique l’expert. Les amateurs les ont vus en photos, ont lu plusieurs reportages et maintenant, ils vont pouvoir les voir devant eux. »

TOUT LE MONDE GAGNE

La tournée existe depuis une dizaine d’années. L’idée a été mise de l’avant par des responsables de fabricants qui ont bien compris qu’en s’unissant, ils pourraient épargner sur les coûts d’exposition. En même temps, les consommateurs ont la possibilité de se faire une idée relativement à tout ce que le marché leur offre.

« Avec ces campagnes printanières, les consommateurs peuvent personnaliser leur motoneige. Pour 2020, à ce niveau-là, jamais les amateurs n’auront autant de choix pour pousser au maximum la personnalisation. Aussi, il faut dire que certains modèles ne sont disponibles qu’en commande printanière, d’expliquer Garneau. Dans d’autres cas, c’est seulement au printemps que le motoneigiste peut choisir les amortisseurs, la chenille, les tableaux de bord, et plus. Ce genre de rendez-vous est une occasion en or pour l’amateur qui veut savoir de quoi il en retourne pour la prochaine saison. »

L’ENGOUEMENT EST LÀ

La saison qui s’achève tranquillement aura permis à bien des amateurs de s’amuser rondement avec leurs motoneiges. La grande quantité de neige a fait en sorte que les conditions de sentiers ont été assez exceptionnelles tout au long de la saison.

« Chose certaine, on sent un engouement pour la motoneige cette saison, dit Michel Garneau. Non seulement il y a eu plus de membres dans les clubs, mais la fièvre se poursuit présentement. Lors du Sneak Peek de Laval, il y avait beaucoup plus de monde que d’habitude. On sent que la motoneige redevient plus populaire. »

Mentionnons qu’en plus des Sneak Peek, chacun des fabricants effectue une tournée permettant aux amateurs de pouvoir voir et même d’essayer leurs motoneiges respectives.

ÇA ROULE

Hormis la région de la Montérégie où tous les sentiers sont fermés, les autres régions du Québec offrent d’excellentes conditions dans les sentiers. Nous sommes véritablement dans la période la plus agréable de la saison, alors que la température pour rouler durant le jour est très agréable. Tant et aussi longtemps que les nuits vont demeurer assez froides, il n’y aura pas de problème à circuler en sentier. Les problèmes vont survenir avec le temps doux, alors que certains ponts de glace vont devenir impraticables. En attendant, profitez-en bien parce que les conditions sont excellentes et l’achalandage est moins important dans les sentiers. Bien des amateurs ont déjà brûlé leur budget de la saison.

FONTE RAPIDE

La majorité des experts du monde de la motoneige prédisent que lorsque le dégel va commencer, la fonte de la neige se fera rapidement, ce qui entraînera la fermeture de plusieurs sentiers. De toute façon, à partir de maintenant, mieux vaut circuler dans les parties les plus hautes de chacune des régions, le plus au nord possible, la température mettant plus de temps à détruire les sentiers. Un autre élément dont il faut aussi tenir compte, c’est qu’à un certain moment, comme la saison a été très longue, plusieurs clubs vont manquer de ressources financières pour poursuivre leurs opérations.