/investigations/truth
Navigation

Est-ce que Andrew Scheer dit vrai?

Andrew Scheer
Photo d'archives, Boris Proulx Andrew Scheer

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L’énoncé

Le chef du Parti conservateur Andrew Scheer a soutenu cette semaine que le budget fédéral 2019 comportait 41 milliards $ de nouvelles dépenses.

« Avec le budget de 2019, Justin Trudeau dissimule sa corruption sous de toutes nouvelles dépenses de 41 milliards de dollars qui seront payées par des hausses d’impôt s’il est réélu », a-t-il affirmé mardi par communiqué.

Or, selon le gouvernement Trudeau, le budget ne représente que 23 milliards de nouvelles dépenses. Qui dit vrai ?

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Les faits

Autant le chiffre de 23 milliards $ que celui de 41 milliards $, tous deux sur six ans, sont inscrits dans le budget 2019.

Ces deux dépenses sont toutefois basées sur deux méthodes de calcul.

M. Scheer avait donc raison d’affirmer que les nouvelles mesures du budget 2019 coûteront 41 milliards $.

Il avait également raison de laisser entendre que ce chiffre est plutôt caché, puisqu’il n’apparaît qu’à la page 362 de l’annexe 2 de l’imposant document.

Le ministère des Finances n’a pas été en mesure d’expliquer hier comment le passage d’une méthode comptable à une autre pouvait justifier un écart aussi important entre les deux chiffres. Malgré nos demandes de clarification, le ministère s’est limité à répondre qu’il s’agissait de deux méthodes différentes.

 

Le chiffre de la semaine : 123 900

Andrew Scheer
Photo Adobe Stock

C’est le nombre d’emplois que prévoit créer le gouvernement de la CAQ au Québec d’ici 2023 selon les projections présentées dans son premier budget.

Cela représente un rythme de croissance beaucoup moins important que pour les cinq années précédentes. Depuis 2013, le Québec a connu une croissance de 256 300 emplois. Rappelons que Philippe Couillard avait énoncé l’objectif d’en créer 250 000 sur cinq ans au début de son mandat, en avril 2014.