/misc
Navigation

Les rebonds politiques

Coup d'oeil sur cet article

La semaine a commencé sous le signe des remises en question au gouvernement Legault, mais le plus-que-généreux budget Girard a ensoleillé les voies caquistes.

Quand presque tous les ministres vont à la rencontre des journalistes au huis clos du budget, c’est que les raisons de se pavaner sont nombreuses. Pierre Fitzgibbon se gargarisait des 2 milliards $ injectés dans Investissement Québec, Marguerite Blais jubilait de l’enveloppe supplémentaire pour les soins à domicile, etc. Les jours précédents avaient été marqués par un début de recul de la CAQ sur les trop-perçus d’Hydro-Québec et sur la place du crucifix au Salon bleu.

Le PQ lui, a encaissé une gifle, en étant relégué au rang de troisième parti d’opposition. Ses députés se retrouvent sous les tribunes, à côté de celle qui les a coulés, Catherine Fournier. Bonjour les beaux malaises. Toutefois, le vote unanime pour la tenue d’un congrès de refondation, samedi, a permis à certains de retrouver un peu le sourire...


Carlos Leitao, PLQ

Photo Stevens LeBlanc

En commençant son allocution devant la presse pour présenter le budget, le ministre Éric Girard a souligné qu’à son arrivée, les finances de l’État étaient « en ordre ». Il aurait pu remercier l’ex-argentier libéral Carlos Leitao. Un surplus de 5,6 milliards $ pour l’année 2018-2019 et une réserve de stabilisation à 9,6 milliards $, c’est du jamais-vu ! La rigueur budgétaire en début de mandat en 2014 a fait mal, mais la CAQ a hérité d’un joli pactole.


François Legault, CAQ

Photo Agence QMI, Simon Clark

S’il y a une coche mal taillée notable dans le budget, c’est celle-là. M. Legault a convaincu la cofondatrice de Parents jusqu’au bout, Maryline Picard, de devenir candidate; il s’est engagé à verser 22 M$ aux parents d’enfants lourdement handicapés dès la première année de son mandat, et il les laisse tomber ensuite. Peut-être que son gouvernement finira par dégager les fonds, mais pour les pères et les mères qui vivent avec une telle charge, le temps presse. Chaque jour qui passe sans un soutien de plus est un jour de trop. Et il n’y a rien pour eux dans le budget 2019-2020.


Gabriel Nadeau-Dubois, QS

Photo Agence QMI, Simon Clark

Même si la mathématique élémentaire donnait raison au leader des solidaires, il n’était pas acquis que le président de l’Assemblée nationale, François Paradis, accorde à QS le statut de deuxième opposition, après que la députée de Marie-Victorin eut quitté le caucus péquiste. Le PQ a plaidé que l’entente déterminant les rangs des oppositions tenait pour l’ensemble de la législature. GND a bien présenté ses arguments, sans user d’inutiles effets de toge, et a gagné son duel.