/24m/city
Navigation

Dénombrement 2018 : augmentation du nombre d’itinérants à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre de personnes en situation d’itinérance visible à Montréal a augmenté d’au moins 8 % entre 2015 et 2018, révèle un rapport du Ministère de la Santé et des Services sociaux, qui se base sur un dénombrement effectué en avril dernier.  

En effet, le nombre de personnes en situation d’itinérance à Montréal était de 3149 le 24 avril 2018, alors qu’il était de 3016 en 2015. Comme la méthode de dénombrement a évolué depuis 2015, le ministère estime que l’augmentation pourrait varier entre 8 et 12 %.  

Montréal avait donc, en 2018, 16 personnes en situation d’itinérance par 10 000 habitants, contre 15 personnes trois ans plus tôt. Malgré cette légère augmentation, Montréal a environ deux fois moins d’itinérants que Vancouver (34 par 10 000) ou que Toronto (30 par 10 000).  

Les hommes (74 %) et les autochtones (12 %) sont surreprésentés dans la population itinérante montréalaise. Les immigrants de première génération (20 %) sont, eux, sous-représentés.

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Pierre Gaudreau, directeur général du Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal (RAPSIM), à l'émission Dutrizac de 6 à 9 sur QUB radio :

«Les grandes villes font face à des défis particuliers en matière d'itinérance et notre métropole n'y fait pas exception», a indiqué la ministre responsable de la métropole, Chantal Rouleau, par communiqué, lundi.  

«Je compte bien collaborer avec l'ensemble des partenaires du milieu à la mise en place de solutions durables», a-t-elle ajouté.  

Par ailleurs, un dénombrement effectué dans 11 régions administratives du Québec, incluant Montréal, a permis de chiffrer à 5789 personnes le nombre d’itinérants dans ces régions. C’était la première fois que le dénombrement était effectué à si grande échelle au Québec.