/advertorial
Navigation

L’assurance titres : pour des problèmes connus et inconnus

L’assurance titres : pour des problèmes connus et inconnus

Coup d'oeil sur cet article

Voici quelques situations qui pourraient être catastrophiques... sauf si vous avez eu la sagesse de vous munir d’une assurance titres et, ainsi, de vous protéger contre de telles mésaventures.

Votre maison vendue à votre insu

Vous savourez votre café matinal quand, soudain, quelqu’un s’introduit chez vous. S’étonnant de vous trouver là, il demande : « Que faites-vous dans ma maison? » Scénario loufoque et irréel? Non, il s’agit d’un fait vécu par certains propriétaires victimes d’une fraude immobilière par usurpation d’identité.

Comment cela est-il possible? Un malfaiteur dérobe d’abord vos renseignements personnels, puis réalise le vol de votre identité en falsifiant vos documents. Ainsi, il peut se faire passer pour vous auprès de tous les intervenants de la transaction frauduleuse, du notaire jusqu’à un acheteur potentiel de votre maison en passant par un prêteur hypothécaire. Il arrive même que des fraudeurs louent votre propriété avant de la revendre en se faisant passer pour le propriétaire.

Toutes les propriétés sont à risques d’une fraude immobilière par usurpation d’identité. La victime d’une telle fraude doit en moyenne débourser de 70 000 à 100 000 $, puis compter de trois à cinq ans de démarches pour rétablir ses titres de propriété.

Un condo neuf... qui amène son lot de surprises 

Vous venez d’acheter un condo neuf, mais après quelques jours, un huissier vous visite et vous apprend que différents sous-traitants dans la construction de l’immeuble demeurent impayés et qu’ils ont publié des hypothèques légales contre votre propriété.

Comble de malheur, le constructeur-vendeur du condo est sur le point de déclarer faillite et vous devrez acquitter moult frais juridiques (honoraires d’avocats, paiements des sous-traitants, frais de quittance et de radiation, etc.) pour vous sortir de ce cauchemar.

L’acte de vente comportait pourtant une déclaration signée par le vendeur-constructeur indiquant que « tous les entrepreneurs ont été payés en entier »! Certaines vérifications sont cependant impossibles à réaliser par un futur propriétaire, un notaire ou un arpenteur. L’assurance titres se veut une protection contre une telle éventualité.

Protégez-vous avec FCT

Face à des cauchemars de ce genre, l’assurance titres de FCT vous procure en effet une protection sur laquelle vous pouvez compter. Elle évite au propriétaire des coûts inattendus, des délais et des soucis pouvant survenir lors de l’achat d’une maison ou au cours des années suivantes.

Une police d’assurance titres peut être achetée pour une prime unique et elle protégera le propriétaire aussi longtemps que lui ou ses héritiers détiennent un intérêt dans la résidence. Même si vous êtes propriétaire depuis des années, il est possible – et fortement recommandé – de souscrire une police d’assurance titres de FCT.

Pour communiquer avec le service de la souscription résidentielle, composez 514 744-8969 ou écrivez à rtis.qc@fct.ca.