/news/transports
Navigation

Chauffeurs de taxi: «Le gouvernement s’attaque à 9000 familles»

Coup d'oeil sur cet article

 À la suite d’une rencontre avec le ministre des Transports François Bonnardel, les chauffeurs de taxi martèlent que le gouvernement doit bloquer son projet de loi, jugé «inhumain» par l’industrie. 

 «Le gouvernement est en train de s’attaquer à 9000 familles, a affirmé Abdallah Homsy, le représentant des chauffeurs de taxi. On va dire au gouvernement qu’on ne se fera pas battre, qu’on ne va pas mourir, qu’on ne va pas nous écraser.» 

 François Bonnardel a indiqué plus tôt lors d’un point de presse que le gouvernement n’allait pas reculer sur ce projet de loi, mais qu’il était toujours ouvert à la discussion. Les chauffeurs de taxi maintiennent que dans sa forme actuelle, le projet de loi leur ferait perdre leurs permis pour zéro dollar.  

 «Énergie du désespoir» 

 M. Homsy a également indiqué au premier ministre François Legault qu’il était «très dangereux» de se mesurer à des personnes qui se battent avec l’énergie du désespoir. 

 «Le désespoir nous pousse dans nos limites. Il ne faut pas tester les gens. Quand un être humain est forcé de protéger sa famille, il peut être un adversaire redoutable», a martelé M. Homsy. 

 Mardi matin, une nouvelle manifestation a réuni des dizaines de chauffeurs devant l’Assemblée nationale à Québec.