/en5minutes
Navigation

Pourquoi notre ventre gargouille-t-il?

Pourquoi notre ventre gargouille-t-il?

Coup d'oeil sur cet article

Silence lors d’une réunion. De nulle part, un «wwzzzrrrggggrrrrlllll» provenant - ô horreur - de votre ventre. Quelques yeux se tournent vers vous et vous faites un demi-sourire d’embarras. Un bon gros rot aurait été moins pire. 

«Borborygmes» est le mot désignant ces gargouillements plus ou moins importants émis par le ventre. Ils sont particulièrement associés à la faim, mais ils semblent survenir à n’importe quel moment (les traîtres). Alors, qu’en est-il? 

 

La vie en Homer Simpson. 

Si vous avez un système digestif fonctionnel (et c’est fort probablement le cas si vous lisez ceci), celui-ci va émettre des gargouillements, quoique vous fassiez (même si l’appétit a son rôle à jouer là-dedans). 

Les borborygmes ne sont rien d’autre que des vibrations causées par le passage d’air dans le système digestif. Eh oui, les gargouillements du ventre ne sont que la conséquence de parois de chair et de muqueuses qui vibrent. 

Que notre système digestif soit plein ou vide, il y a pratiquement toujours du mouvement. S’il y a de la nourriture, les muscles entourant le système digestif la poussent toujours dans le même sens, vers la sortie. On appelle ce mouvement le péristaltisme. C’est d’ailleurs le même genre de contractions qui fait en sorte qu’on est capable d’avaler de la nourriture même si on a l’idée saugrenue de manger suspendu par les pieds. 

 

Si c'est possible de le faire, Homer l'a essayé. 

Et s’il y a des poches d’air dans notre estomac et nos intestins, le péristaltisme ne cesse pas pour autant. Même que les borborygmes peuvent être plus importants lorsqu’on a faim! Puisque le système digestif doit faire de la place pour le repas qui s’en vient, les mouvements péristaltiques sont plus intenses. L’air présent dans nos cavités se fait davantage brasser et ça fait des gargouillements plus bruyants. 

Manger peut alors aider à réduire l’intensité des contractions, en plus d’étouffer les sons des vibrations de l’air qui passe d’un endroit à l’autre. Mais en général, il ne sert à rien d'essayer de cacher ou de rendre muets ces sons, c'est seulement - et heureusement - notre corps qui fonctionne!

Pour en savoir plus sur les borborygmes, vous pouvez écouter cette capsule du SciShow (en anglais) ici

 

Chaque jour, les experts en vulgarisation d'En 5 minutes proposent un format audio inspiré de la page publiée dans Le Journal.