/entertainment/movies
Navigation

Plusieurs effets spéciaux de Capitaine Marvel faits au Québec

Captain Marvel
Photo courtoisie, Framestore La division montréalaise du studio de création Framestore a obtenu le mandat de la maison mère londonienne pour concevoir une partie des effets spéciaux pour le film Capitaine Marvel.

Coup d'oeil sur cet article

Une équipe de 160 employés de la division québécoise du studio de création Framestore a travaillé de longues heures, durant 10 mois, sur les effets spéciaux de Capitaine Marvel. Le film est un énorme succès et leur sentiment de fierté est immense.

« Les réactions pour le film sont positives et ça fait partie du plaisir qu’on peut retirer à travailler fort sur un projet. Il y a une énorme satisfaction de constater que les gens aiment ça », a lancé Romain Rico, superviseur GC, qui a travaillé sur Capitaine Marvel.

Le film qui met en vedette la superhéroïne a fait une entrée fracassante au box-office. Les recettes d’ouverture, qui totalisent 456 millions de dollars, font de cette production la deuxième meilleure entrée pour un film de l’univers Marvel, derrière Avengers: Infinity War, bonne première qui domine avec 640 M$.

Captain Marvel
Photo courtoisie, Framestore

Une marque de confiance

Habituée à travailler en collaboration avec les autres bureaux de la maison mère londonienne, la division québécoise de Framestore a obtenu le mandat de réaliser 130 plans d’effets spéciaux pour cette nouvelle production.

« Marvel est un gros client. Ils sont exigeants et ils font de gros films. On a envie d’être associé avec eux lorsque l’on travaille dans le monde des effets visuels. Que Marvel nous fasse confiance, à Framestore Montréal, pour ce projet, démontre que notre niveau est rendu à maturité », a-t-il dit.

Le mandat consistait à bâtir une des séquences d’ouverture mettant en vedette l’équipe Starforce, le vaisseau spatial Helion, les décors de la planète Torfa et la transformation de Carol Danvers dans le costume typique de Captaine Marvel.

« Marvel sort beaucoup de films et leur but est de toujours faire le meilleur. Ils veulent la plus haute qualité possible. Notre défi était de faire des effets spéciaux cool et qu’on n’avait jamais vus auparavant. Le monde Kree, extra-terrestre, est très technologique et on n’a pas vraiment de référence, ici, sur terre », a précisé la productrice déléguée Patricia Leblanc.

La division montréalaise a mis la main sur trois Oscars pour son travail sur The Golden Compass, Gravity et Blade Runner 2049. Le studio de Montréal avait réalisé, seul, plusieurs effets spéciaux de la suite de Blade Runner.

« On avait déjà une bonne relation avec la maison mère de Londres. Cet Oscar nous a apporté beaucoup de visibilité. Je pense que c’était le moment de nous faire confiance », a indiqué Romain Rico.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.