/sports/hockey
Navigation

L’Océanic passe au deuxième tour

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | L’Océanic de Rimouski a éliminé les Saguenéens de Chicoutimi en quatre matchs grâce à une victoire de 6-3, mercredi soir devant plus de 3400 spectateurs réunis au Centre Georges-Vézina.

Les séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec peuvent parfois nous réserver de belles surprises, quelques-unes plus étonnantes que d’autres. Peu de temps avant que la grande danse du printemps s’amorce, rares sont ceux qui avaient prédit un balayage de la part de l’Océanic. Pourtant, c’est bel et bien arrivé grâce à leur éthique de travail irréprochable.

De leur côté, les Saguenéens auront donné des frissons à leur adversaire jusqu’à la toute fin, sans toutefois réussir à signer une victoire malgré plusieurs chances en or de le faire. Au terme de la rencontre, le pilote de la formation saguenéenne, Yanick Jean, avait raison d’être satisfait du parcours de ses hommes, qui ont rempli leur bagage d’expérience lors de cette série.

«La manière dont l’équipe a progressé est fantastique (...) On a joué l’équivalent de 11 périodes en 26 heures la semaine passée. Nos joueurs ont vécu certaines choses. À tout jamais, ils vont pouvoir dire qu’ils ont joué un match de sept périodes», a noté le pilote des Bleus.

L’émotion était au rendez-vous chez les joueurs de 20 ans des Saguenéens, Zachary Lavigne, Morgan Nauss et Liam Murphy, qui disputaient un dernier match au sein du circuit Courteau. «Ça frappe quand tu as investi beaucoup de temps de ta carrière dans la Ligue. Ils ont changé et sont devenus des hommes», a poursuivi Yanick Jean.

«C’est un moment plus difficile que les autres. C’est sûr que je vais toujours rester Sags dans mon cœur. C’est un honneur d’avoir joué pour cette équipe. La manière dont j’ai été traité tout au long de ma carrière junior, je n’aurais pas pu demander mieux», a lancé le capitaine des Saguenéens, Zachary Lavigne, qui jouera pour les Patriotes de Trois-Rivières la saison prochaine.

Un départ fracassant

L’Océanic n’était pas débarqué à Chicoutimi pour jouer les touristes. À l’aide d’un départ canon, les hommes de Serge Beausoleil avaient les devants 3-1 après une période de jeu avant d’élargir leur avance en marquant trois autres buts sans réplique lors des 10 minutes suivantes. L’espoir des Flames de Calgary Dmitry Zavgorodniy a donné des maux de tête aux Sags lors de cette séquence en réussissant un tour du chapeau.

À ce moment, quelques partisans avaient déjà jeté l'éponge, mais les Saguenéens étaient loin d’avoir abandonné. En l’espace d’une minute, les jeunots William Dufour et Hendrix Lapierre ont redonné de l’espoir en faisant scintiller la lumière rouge située derrière le gardien Colten Ellis.

La marque est néanmoins restée intacte jusqu’à la dernière seconde. «Quand on affronte une équipe qui est si bien dirigée que ça et qui était sur une séquence de sept victoires consécutives (...) on s’attendait à avoir beaucoup d’adversité et on en a eu beaucoup. J’ai beaucoup de respect pour l’opposition qu’ils nous ont donnée», a analysé l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil.

 

Les Saguenéens devraient tenir leur bilan de fin de saison dans les prochains jours.