/misc
Navigation

Le jazz qui nous vient d’Ukraine

Le jazz qui nous vient d’Ukraine

Le jazz qui nous vient d’Ukraine

Coup d'oeil sur cet article

Le jazz qui nous vient d’Ukraine

On oublie trop souvent que le jazz est présent depuis des décennies en Europe de l’Est. Hormis la période du glacis soviétique, et encore, Duke, Basie et Miles s’écoutaient sous le manteau, la note bleue trouva preneur avec des musiciens de talent, et nous songeons inévitablement au trompettiste, bugliste Dusko Goykovich-ici.Tout récemment , j’ai découvert le pianiste ukrainien Najponk -ici-en for mule quartet. 

Parce que le swing, c’est la vie

Entouré sans contredit de complices talentueux, nous citerons le guitariste Barney Kantor, le contrebassiste Hans Backenroth et le batteur Jiri Slavicek, la nouveauté What’s Next est un très bel hommage au piano. Dans les veines du chef de file, il coule le travail des regrettés Bobby Timmons, Thelonious Monk et très certainement Billy Strayhorn. En douze plages bien tassées, ce fin quartet évoque l’histoire du jazz à travers d’innombrables standards, -ici-qui ont fait école. Comme un bonheur n’attend pas l’autre, nous citerons le romantique Lotus Blossom, Funkallero (Bill Evans) -ici-et le redoutable Lester Leaps In,-ici- cheval de bat aille du saxophoniste ténor Lester Young avec le grand l’orchestre de Count Basie, comme il se doit. 

C’est un disque fort sympathique qui vous permettra de vous familiariser au jazz, tout en découvrant un brillant pianiste que nous aimerions beaucoup entendre sur notre continent.