/news/currentevents
Navigation

Sherbrooke: le sort de Blessing Dugbeh entre les mains de la juge

Bloc Justice
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Le sort de Blessing Dugbeh est maintenant entre les mains de la juge Claire Desgens.

Les plaidoiries à son procès se sont tenues vendredi matin au palais de justice de Sherbrooke.

L'accusé de 21 ans subissait son procès depuis lundi sous des accusations d'agression sexuelle en groupe sur une adolescente de 15 ans, incitation à des contacts sexuels, contacts sexuels, menaces de mort et harcèlement.

En ce qui concerne le chef d'agression sexuelle en groupe, la poursuite a plaidé que les témoignages de la plaignante et d'un jeune de 16 ans, présents lors des événements survenus en février 2017, corroborent le fait que la victime alléguée n'était pas intéressée à participer à une orgie.

Elle a dit non à de nombreuses reprises, avant et après que l'accusé ait obtenu une fellation de sa part. Ce geste forcé, l'adolescent de 16 ans a confirmé en avoir été témoin.

De son côté, la défense a rappelé que son client n'a pas à prouver son innocence et qu'on ne peut le déclarer coupable juste parce qu'il n'a pas témoigné et livrer sa version des faits.

L'adolescente de 15 ans a attendu une année avant de porter plainte. Au départ, elle ne pouvait identifier clairement l'accusé comme étant celui qui avait posé les gestes. La défense ne remet pas en doute la sincérité de la plaignante, mais plutôt la fiabilité de ses souvenirs qui lui sont revenus petit à petit.

C'est le 1er mai prochain que la juge rendra son jugement à savoir si Blessing Dugbeh est coupable ou non.