/travel/destinations
Navigation

Îles de la Guadeloupe: les perles des Petites Antilles à prix abordable

Îles de la Guadeloupe: les perles des Petites Antilles à prix abordable
Photo courtoisie, Catherine Bouchard

Coup d'oeil sur cet article

Si vous cherchez une destination soleil qui allie l’histoire, des paysages à faire rêver et un peuple des plus sympathiques, les îles de la Guadeloupe sont sans contredit le voyage qui restera gravé longtemps dans votre mémoire.

En moins de 5 heures de vol, vous pourrez découvrir Les Saintes, Basse-Terre, Grande-Terre, La Désirade et Marie-Galante, qui baignent dans la mer des Antilles. Chacune de ces îles possède des attraits particuliers, mais elles ont en commun de superbes plages de sable doré et un amalgame unique et charmant des cultures française et créole.

Dès que vous y poserez les pieds, vous retrouverez les charmes de la France dans un contexte tropical.


Le Journal a été invité par le Comité du tourisme des îles de la Guadeloupe.

 

Histoire, épices et sable blanc

Magnifique promenade et plage, à Saint-François, sur Grande-Terre.
Photo courtoisie, Catherine Bouchard
Magnifique promenade et plage, à Saint-François, sur Grande-Terre.

L’île de Grande-Terre est riche de sa culture et de ses paysages à couper le souffle. Il faut faire un arrêt à Pointe-à-Pitre, pour le volet­­­ historique. Vous serez servi tant par la multitude de bâtiments historiques qui s’y trouvent que par le Mémorial ACTe, un musée dédié à l’histoire de la traite et l’esclavage. On ne peut manquer ce musée, installé dans la rade du port de Pointe-à-Pitre, avec son architecture spectaculaire, qui représente des racines d’argent montées sur une boîte noire.

On ne peut aller à Grande-Terre, sans faire un arrêt au charmant marché de Sainte-Anne, où une panoplie de marchands sont prêts à vous faire déguster de délicieux produits locaux. Vous pourrez y savourer des acras (poisson frit) pour environ un euro (1,50 $) et aller vous reposer sur la superbe plage de sable blanc où se tient le marché.

Musée dédié à l’histoire de l’esclavagisme, situé à Grande-Terre, près du port de Pointe-à-Pitre.
Photo courtoisie, Catherine Bouchard
Musée dédié à l’histoire de l’esclavagisme, situé à Grande-Terre, près du port de Pointe-à-Pitre.

Pour un point de vue mémorable, il faut se rendre au bout de Grande-Terre, à Saint-François, où il y a la pointe des Châteaux. Il s’agit d’une superbe plage accompagnée d’un immense monticule rocheux où se trouve, au sommet, une croix. Un sentier d’environ 2 km vous mène jusqu’en haut, où vous aurez droit à une vue imprenable de 360 degrés sur la péninsule, mais également sur les îles La Désirade, Marie­-Galante et Petite-Terre. Par temps clair, et aussi par chance, vous apercevrez peut-être Basse-Terre et l’archipel des Saintes.

 

Une richesse protégée

Cascade aux Écrevisses, à Petit-Bourg, en Basse-Terre.
Photo courtoisie, Catherine Bouchard
Cascade aux Écrevisses, à Petit-Bourg, en Basse-Terre.

Plus grande île de la Guadeloupe, Basse-Terre possède plusieurs attraits naturels, tous aussi spectaculaires. Sa végétation luxuriante et ses paysages magnifiques sont en majeure partie protégés par le parc national de la Guadeloupe.

Une visite à la cascade le Saut de l’Acomat à Pointe-Noire est incontournable. Il faut faire une marche qui demande un peu d’effort, mais le site en vaut le coup. L’eau est un peu plus fraîche, parfait pour ceux qui tolèrent moins bien la chaleur.

 

Les Saintes et la Désirade

Ce site permet d’avoir une très belle vue sur la péninsule, mais également sur La Désirade, Marie-Galante et Petite-Terre.
Photo courtoisie, Catherine Bouchard
Ce site permet d’avoir une très belle vue sur la péninsule, mais également sur La Désirade, Marie-Galante et Petite-Terre.

Il est possible de visiter les îles Saintes et La Désirade en prenant le traversier depuis Grande-Terre. Des scooters ou des vélos peuvent être loués sur place. Préservée du tourisme de masse, La Désirade a conservé son aspect naturel. D’ailleurs, il n’y a qu’une seule route goudronnée qui traverse l’île. L’endroit est idéal pour vous prélasser sur de magnifiques plages de sable blanc caressées par des eaux turquoise.

Les Saintes, un archipel découvert par Christophe Colomb, incarnent le mode de vie des pêcheurs, avec les petites cases en bois colorées. Elles possèdent elles aussi leurs plages et leurs paysages de rêve. L’incontournable en gastronomie est le tourment d’amour, une tartelette de pâte brisée garnie de confiture du pays et de génoise moelleuse.

 

Charmante Marie-Galante

Plage du restaurant Aux plaisirs marins, à Saint-Louis, sur l’île de Marie-Galante.
Photo courtoisie, Catherine Bouchard
Plage du restaurant Aux plaisirs marins, à Saint-Louis, sur l’île de Marie-Galante.

Cette île tient son charme de ses traits rustiques et champêtres, qu’elle a conservés au fil du temps. Vous y verrez des champs de canne à sucre à perte de vue. Il faut également se rendre à la Distillerie Bielle, où l’on fabrique du rhum agricole depuis la fin du XIXe siècle. À votre arrivée, vous pourrez constater les vestiges du passé, de l’équipement ancien qui servait à fabriquer le fameux liquide. À la fin de votre visite, vous pourrez faire une dégustation de rhums, dont le fameux rhum blanc, avec lequel vous pourrez confectionner de délicieux ti-punchs, à votre retour de voyage. Pour vous rafraîchir à Marie-Galante, les plages de Saint-Louis sont magnifiques.

Vous pouvez déguster un repas au restaurant Aux plaisirs marins, où vous pourrez aller vous baigner dans la baie. L’eau y est bonne et très calme.

 

À savoir

  • Le ti-punch est le cocktail par excellence de la Guadeloupe. Il est à base de rhum, de lime, de sirop de batterie (concentré de jus de canne) ou sirop de canne à sucre.
  • Soufrière : la Soufrière est un volcan situé dans le sud de Basse-Terre. Vous pouvez en faire l’ascension tout en admirant des panoramas à couper le souffle.
  • Amateur de poissons et fruits de mer, vous serez servi en Guadeloupe. Ce sera aussi l’occasion de déguster des colombos, plats de viande relevés avec des épices créoles.
  • Il y a aussi le bokit, un sandwich, dont le pain est frit dans l’huile et le bebele, une soupe-repas typi­que de Marie-Galante, à base de tripes et de légumes.
  • N’oubliez pas votre protection solaire et le chasse-moustiques.
  • La compagnie aérienne Norwegian offre des liaisons directes de Montréal vers Pointe-à-Pitre trois fois par semaine.

 

Pour vous aider à planifier votre séjour