/weekend
Navigation

Une première mise en scène pour James Hyndman

velyne de la Chenelière et James Hyndman
Photo courtoisie, Kelly Jacob James Hyndman et Évelyne de la Chenelière

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir fait plusieurs lectures publiques, dont celle du roman Scènes de la vie conjugale d’Ingmar Bergman, le comédien James Hyndman se lance pour la première fois dans une mise en scène qui sera représentée au Quat’Sous. De surcroît, il s’est attribué un rôle dans ce duo qu’il partage sur les planches avec Évelyne de la Chenelière.

En plus de signer une première mise en scène, James Hyndman a aussi fait l’adaptation du film suédois d’Ingmar Bergman, Scènes de la vie conjugale, sorti en 1974, qui faisait suite à une série télévisée. Un roman a aussi vu le jour en 1994, et des adaptations théâtrales sont régulièrement montées principalement en Europe.

« Je n’avais jamais vraiment caressé le rêve de devenir metteur en scène au théâtre, confie James Hyndman. Mais devant le succès de cette lecture au Quat’Sous, qui a été assez magique, j’ai compris que cette histoire de Bergman et le regard qu’il pose sur le couple pouvaient encore faire écho aujourd’hui. »

C’est après cette fameuse lecture que le directeur artistique du Théâtre de Quat’Sous, Olivier Kemeid, a proposé d’en faire une pièce, même s’il n’avait pas songé à ce que le comédien en fasse la mise en scène. Mais l’idée du spectacle a germé avec notamment la comédienne Évelyne de la Chenelière, sa complice avec qui il travaille régulièrement, et c’est cette dernière qui a, en quelque sorte, poussé son partenaire de jeu, à devenir metteur en scène.

« Je suis en terrain familier avec Évelyne de la Chenelière en raison de notre relation professionnelle amicale exceptionnelle, sans quoi je ne l’aurais pas fait », précise James Hyndman, qui a aussi demandé à son conseiller dramaturgique, Stéphane Lépine, de l’épauler dans ce projet. Bien entouré, il s’est lancé, mais admet que cela a été un long travail. « J’ai travaillé pendant deux ans sur ce projet pratiquement sans interruption », souligne le comédien des plus perfectionnistes qui a étudié et visionné diverses mises en scène, souhaitant proposer sa propre version québécoise.

Des hauts et des bas

La vie amoureuse étant ponctuée de diverses difficultés, les spectateurs seront à même de le constater à travers cette histoire. On y suit les hauts et les bas d’un couple amoureux qui vit de continuelles disputes. « Le couple va traverser une rupture, des retrouvailles, un divorce, puis de nouvelles retrouvailles », annonce l’acteur.

Questionnements

La pièce invite à divers questionnements sur la vie de couple. Vit-on en couple simplement pour se soustraire à la solitude ou plutôt par instinct ? Et qu’en est-il du véritable amour que l’on connaît lorsque l’on amorce une relation ? Est-il voué à s’éteindre petit à petit ?

« Il y a une espèce de perte de soi qui est un peu inévitable dans le couple », concède le metteur en scène. On entre avec fougue dans une relation amoureuse. On vit la passion, la tendresse, mais on peut aussi en ressortir abîmé, vidé et meurtri.

Il y a fort à parier que plusieurs couples se reconnaîtront dans ces scènes de la vie conjugale.

Scènes de la vie conjugale

♦ Auteur : Ingmar Bergman

♦ Mise en scène : James Hyndman

♦ Distribution : Évelyne de la Chenelière et James Hyndman

♦ Du 9 avril au 8 mai

♦ Au Théâtre de Quat’Sous