/news/currentevents
Navigation

Accident au Saguenay: des proches sous le choc

Une jeune mère de famille et son ami tués dans un accident au Saguenay

Coup d'oeil sur cet article

 Le choc est brutal pour les proches des deux amis qui ont péri lors du violent face-à-face survenu samedi à Saint-Honoré, au Saguenay, alors qu’une fillette d’un an se retrouve sans mère. 

 Jessika Potvin, 20 ans, était une mère au foyer souriante et pleine de vie, selon sa meilleure amie Gabrielle Gagnon. Avant de mourir, la victime s’était rendue chez elle en compagnie de Rémy Villeneuve-Boulianne, 22 ans, qui a lui aussi perdu la vie. 

Jessika Potvin
Capture d'écran, courtoisie
Jessika Potvin

 « C’était des amis, mais ils avaient un certain lien de parenté. Ils disaient qu’ils étaient des cousins », a-t-elle poursuivi, en pleurs au lendemain du drame. « Ça fait 20 ans qu’on se connaît. On n’a jamais été séparées. C’était une perle. » 

 La jeune mère s’était séparée récemment du père de son enfant. Samedi, en fin de journée, Rémy Villeneuve-Boulianne devait aller la reconduire à Saint-David-de-Falardeau. 

 « Elle avait laissé sa petite Zoé avec le papa. Elle était très proche de sa fille et l’aimait beaucoup [...] Je suis abasourdie », a témoigné Jennyfer Gagnon-Morin, une amie de longue date de la famille. 

 Rémy Villeneuve-Boulianne a été décrit par ses proches comme un garçon au très grand cœur qui était toujours disponible pour aider les gens. 

Rémy Villeneuve-Boulianne
Capture d'écran, courtoisie
Rémy Villeneuve-Boulianne

 « Je me suis mise à m’inquiéter quand ils ont arrêté de répondre à mes textos. Rémy devait revenir après avoir fait un lift à Jessika », a raconté Gabrielle Gagnon, qui s’est rendue à l’Hôpital de Chicoutimi. Arrivée sur place, elle a appris la mort de sa grande amie. « Je suis allée lui faire mes adieux », a-t-elle poursuivi. 

 Conditions routières difficiles 

 Les conditions routières étaient difficiles au moment du drame en raison des précipitations de neige. 

 « L’enquête tend à démontrer qu’il pourrait s’agir d’une perte de contrôle de la part du conducteur. Au départ, l’hypothèse de la manœuvre de dépassement avait été envisagée », a expliqué la porte-parole de la SQ, Hélène Nepton. 

Les enquêteurs ont d’abord considéré une manœuvre de dépassement pour expliquer la collision qui a été fatale à Jessika Potvin et Rémy Villeneuve-Boulianne, samedi, à Saint-Honoré. La Sûreté du Québec a toutefois avancé, dimanche, qu’il pourrait s’agir « d’une perte de contrôle » de la part du jeune conducteur de 22 ans.
Capture d'écran, courtoisie
Les enquêteurs ont d’abord considéré une manœuvre de dépassement pour expliquer la collision qui a été fatale à Jessika Potvin et Rémy Villeneuve-Boulianne, samedi, à Saint-Honoré. La Sûreté du Québec a toutefois avancé, dimanche, qu’il pourrait s’agir « d’une perte de contrôle » de la part du jeune conducteur de 22 ans.

 Joint dimanche, le responsable du déneigement du boulevard Martel sur lequel l’impact s’est produit a assuré que la chaussée avait été bien entretenue au cours de la journée. 

 « Les policiers ont vérifié. C’était déneigé et très bien sablé, mais c’était coulant », a indiqué Gaétan Jolin.