/sports/hockey
Navigation

Concours Kraft Hockeyville : Saint-Polycarpe craint de perdre son aréna

Une petite ville de la Montérégie misait sur ce gain de 250 000 $ pour réaliser des travaux essentiels

Le centre sportif Soulanges a besoin d’une aide financière majeure.
Photo Alex Drouin Le centre sportif Soulanges a besoin d’une aide financière majeure.

Coup d'oeil sur cet article

En ne remportant pas le concours Kraft Hockeyville, la municipalité de Saint-Polycarpe, en Montérégie, ignore ce qu’il adviendra de son aréna et de ses hockeyeurs.  

La municipalité fondait beaucoup d’espoir pour ce concours, dont le gagnant allait accueillir un match préparatoire de la Ligue nationale de hockey, mais surtout, un prix en argent de 250 000 $.  

En août dernier, le système de réfrigération du centre sportif Soulanges de Saint-Polycarpe a cessé de fonctionner et il en coûterait entre 200 000 $ et 1 M$ pour le remplacer.  

« Ç’a été une véritable douche froide », a dit sans détour le maire Jean-Yves Poirier quelques minutes après avoir entendu l’annonce qui proclamait la municipalité de Renous, au Nouveau-Brunswick, gagnante de l’édition 2019.  

Le maire de Saint-Polycarpe, Jean-Yves Poirier
Photo courtoisie
Le maire de Saint-Polycarpe, Jean-Yves Poirier

  

Samedi soir, ils étaient environ 300 personnes réunies à l’aréna de cette municipalité qui compte 2400 habitants.  

Au cours des trois dernières années, l’administration avait épongé un déficit annuel de 250 000 $ pour le centre sportif, qui accueille des patineurs de huit  

municipalités avoisinantes, dont environ 35 000 utilisateurs y patinent chaque année.  

Le maire avait confirmé que le conseil municipal allait aider financièrement l’aréna jusqu’à la saison 2019-2020, mais que cet aide allait ensuite cesser.  

La municipalité a loué un système de réfrigération pour son aréna, mais a augmenté sa tarification des heures de glace de 25 $/h pour le hockey mineur, le patinage artistique ainsi que pour tous les types de location de glace.  

« On est très déçu et on méritait un meilleur sort, a dit le directeur du service des Sports, Loisirs, Culture et Vie communautaire, Martin Desrosiers. On espère trouver une solution pour que les jeunes puissent continuer de patiner dans cet aréna. »  

Martin Desrosiers, directeur du service des Sports, Loisirs, Culture et Vie communautaire de Saint-Polycarpe
Photo Alex Drouin
Martin Desrosiers, directeur du service des Sports, Loisirs, Culture et Vie communautaire de Saint-Polycarpe

  

C’est la deuxième fois au cours des trois dernières années que le concours est remporté pour une municipalité des Maritimes puisque O’Leary, à Île-du-Prince-Édouard, l’avait remporté en 2017.  

« Ensemble, nous devons réunir les citoyens et les municipalités ainsi que les paliers de gouvernement (...) pour nous assurer de la pérennité du sport pour les prochaines années », a souhaité le président de l’Association hockey mineur Soulanges, Éric Gagnon.  

Le maire a fait savoir qu’il avait eu des pourparlers avec les villes avoisinantes pour avoir une aide financière puisque seulement 8 % des personnes qui patinent sur cette glace proviennent de Saint-Polycarpe.  

Ayant été finaliste, la municipalité reçoit tout de même 25 000 $.  

L’aréna une capacité d’environ 750 personnes, dont 375 sièges.  

Une seule municipalité québécoise  

Il n’y a qu’une municipalité au Québec qui a réussi à remporter ce concours depuis sa création en 2006 et c’était Roberval, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en 2008.  

Le centre sportif Benoît-Lévesque avait présenté une rencontre hors-concours entre les Canadiens de Montréal et les Sabres de Buffalo.