/lifestyle/health
Navigation

Le flexitarisme: la viande avec modération en 100 versions

Le flexitarisme: la viande avec modération en 100 versions
Photo Catherine Bouchard

Coup d'oeil sur cet article

La tendance à l’alimentation végétalienne et végétarienne est en hausse et, de plus en plus, la consommation de la viande est remise en question. Faut-il l’éliminer, la diminuer ou maintenir le rythme ? Et comment maintenir un bon équilibre dans l’apport de protéines ? Le flexitarisme pourrait être la solution à exploiter pour ne pas perdre la tête quand vient le temps de se mettre aux chaudrons.

Le flexitarisme consiste à adopter une alimentation végétarienne « flexible », qui permet donc la consommation de protéines animales à l’occasion.

Annie Caron, enseignante en alimentation vivante, propose un livre, Vive le flexitarisme, contenant 100 secrets gastronomiques, soit des recettes végétariennes avec autant de variations pour les amateurs de viande.

« C’est plus qu’un livre, c’est un coffre à outils pour les gens qui veulent diminuer leur consommation de protéines animales », indique celle qui est propriétaire d’une école de cuisine à Québec.

Les motifs pour diminuer la consommation de viande sont nombreux. Pour certains, il s’agit d’une conscience écologique, alors que pour d’autres, c’est plutôt pour la santé ou contrer la cruauté envers les animaux, souligne l’experte en cuisine vivante.

Où commencer

Quoi qu’il en soit, diminuer ou éliminer complètement les protéines animales peut venir avec certaines inquiétudes.

« Les gens ne savent pas par où commencer, ils ont très peur de manquer de protéines et de manquer d’énergie, fait-elle valoir. Et maintenant, dans les familles, les membres n’ont pas toujours le même type d’alimentation. C’est de ça que découle l’idée de mon livre. »

En effet, les recettes du « coffre à outils » de Mme Caron permettent de faire une seule recette, qui plaira autant aux carnivores qu’aux végétaliens assidus.

« Pour chaque recette, il y a une version avec de la viande », précise-t-elle.

Toutefois, sans inviter les gens à se priver de viande de façon définitive, Mme Caron croit que le flexitarisme est un mode de vie à considérer fortement, surtout pour la santé.

« C’est pour avoir une variation dans l’assiette et aller chercher des vitamines que l’on n’a pas dans la viande. On va chercher beaucoup de fibres, des antioxydants et des minéraux », explique-t-elle, ajoutant qu’une trop grande consommation de viande est liée à plusieurs cancers, à des problèmes cardiovasculaires, à l’ostéoporose, à l’arthrite, à des problèmes inflammatoires et au cholestérol.

Classiques revisités

L’auteure de Vive le flexitarisme a pensé aux amateurs de comfort food avec une section intitulée « En mode rétro ».

« C’est une section de classiques revisités. Ce sont toutes des recettes avec de la viande que l’on remplace par des protéines végétales, et ça goûte aussi bon », s’enchante Mme Caron.

Il y a aussi une section qui s’adresse aux gens pressés, avec des recettes à faire en moins de 15 minutes.

Le livre Vive le flexitarisme est offert dans toutes les librairies.

Le flexitarisme: la viande avec modération en 100 versions
Photo Natercia Cabeceiras

RECETTE

Les tacos de Jack

Le flexitarisme: la viande avec modération en 100 versions
Photo Natercia Cabeceiras
  • PRÉPARATION : 30 minutes
  • CUISSON : 45 minutes

INGRÉDIENTS

♦ Pour la préparation Jack Fruit

  • 500 ml (2 tasses) de sauce tomate
  • 80 ml (2/3 tasse) d’eau
  • 2 c. à soupe de vinaigre de cidre de pomme
  • 60 ml (1/4 tasse) de cassonade
  • 1 c. à soupe de cumin moulu
  • 1 c. à soupe de poudre de chili
  • ½ c. à thé de paprika
  • ¼ c. à thé de poivre de Cayenne
  • 2 c. à thé de poudre d’oignon
  • 1 c. à thé de poudre d’ail
  • Sel et poivre au goût
  • 1 boîte de fruit du jacquier

♦ Pour les tacos

  • 10 coquilles à tacos
  • 500 ml (2 tasses) de chou rouge, râpé
  • 500 ml (2 tasses) de tomates cerises, coupées en deux
  • 500 ml (2 tasses) de fromage cheddar, râpé
  • 250 ml (1 tasse) de salsa
  • Crème sure citron et chipotle
  • 1 tasse de crème sûre
  • Le jus d’un demi-citron ou lime
  • ¼ c. à thé de piment chipotle

PRÉPARATION

♦ Dans un chaudron, faire chauffer à feu moyen-doux tous les ingrédients de la sauce ainsi que le fruit du jacquier. Mijoter à feu lent environ 30-40 minutes.

♦ Fouetter la crème sure, le jus de citron et le chipotle dans un petit bol.

♦ Faire chauffer les coquilles de tacos 5 minutes au four à 180 oC (350 oF) et les garnir avec la préparation de Jack Fruit, le chou, les tomates et le fromage.

♦ Ajouter de la salsa et du fromage au goût.