/entertainment/movies
Navigation

Prix Écrans canadiens: Théodore Pellerin et Émilie Bierre couronnés

Théodore Pellerin et Jean-Simon Leduc dans le film Chien de garde
Photo courtoisie Théodore Pellerin et Jean-Simon Leduc dans le film Chien de garde

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | Le talent de la jeunesse québécoise au cinéma a été reconnu dimanche soir, à Toronto, lors du gala des prix Écrans canadiens récompensant le meilleur du septième art et de la télé au pays.

Théodore Pellerin et Émilie Bierre ont remporté les honneurs des deux plus importantes catégories d'interprétation au grand écran, eux qui peuvent respectivement être vus dans les rôles principaux des drames Chien de garde et Une colonie.

Théodore Pellerin a notamment été préféré à Martin Dubreuil (La grande noirceur) alors qu'Émilie Bierre a su coiffer Rose-Marie Perreault (Les faux tatouages) et Brigitte Poupart (Les salopes ou le sucre naturel de la peau) au fil d'arrivée.

Le brio de l'adolescente de 14 ans est aussi à l'origine des deux gains de la cinéaste Geneviève Dulude-De Celles qui a accepté l'honneur décerné au meilleur film de l'année et celui du meilleur premier long métrage grâce à Une colonie.

De la noirceur à la lumière

Plus tôt au cours de la journée, le Québécois Maxime Giroux a entendu le titre de son plus récent film, La grande noirceur, être prononcé à cinq reprises. Son drame a été récompensé dans les catégories de la direction artistique, des images, des costumes et du montage sonore. De plus, une de ses actrices de soutien, Sarah Gadon, a reçu un prix.

Daniel Roby, un autre cinéaste québécois, a quant à lui pu savourer la victoire à deux reprises en raison des qualités esthétiques de son suspense de science-fiction Dans la brume. Les trophées des meilleurs effets spéciaux et maquillages ont été décernés à son équipe.

Des éloges pour Karine Vanasse

Après avoir animé le gala honorant les arts cinématographiques en matinée, Karine Vanasse a brillé dès le début de la soirée télédiffusée, mettant la main sur son premier prix Écran. La qualité de son travail sur le plateau de Cardinal 2: la saison des mouches noires a été reconnue dans la catégorie de la meilleure prestation féminine pour une œuvre dramatique ou une minisérie.

Quelques instants auparavant, elle a été encensée par son partenaire de jeu, l'Américain Billy Campbell, qui a reçu le prix équivalent chez les hommes. Ses commentaires élogieux lui ont même fait verser quelques larmes.

La septième édition des prix Écrans canadiens s'est tenue au Sony Centre for the Performing Arts, à Toronto.

L'événement a également permis de saluer la carrière de l'actrice télé comique Mary Walsh, celle de la réalisatrice de cinéma Deepa Metha, ainsi que le rayonnement international de l’acteur Stephan James, récipiendaire du tout premier Radius Award.

Principaux prix pour le cinéma québécois

  • Meilleure interprétation masculine – premier rôle: Théodore Pellerin (Chien de garde)
  • Meilleure interprétation féminine – premier rôle: Émilie Bierre (Une colonie)
  • Meilleur film: Une colonie
  • Meilleur premier film: Une colonie
  • Meilleure direction artistique: La grande noirceur
  • Meilleures images: La grande noirceur
  • Meilleurs costumes: La grande noirceur
  • Meilleurs maquillages: Dans la brume
  • Meilleurs effets visuels: Dans la brume
  • Meilleur scénario original: Charlotte a du fun
  • Meilleur court métrage de fiction: Fauve
  • Écran d'Or: 1991