/news/currentevents
Navigation

Des radios de Québec mettent en demeure Catherine Dorion

Catherine Dorion
Photo Simon Clark Catherine Dorion

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | La chaîne Radio X et l’animateur au FM93 Éric Duhaime ont envoyé des mises en demeure à la députée de Québec solidaire Catherine Dorion, lundi, dans la foulée de ses commentaires tenus dans le cadre d’une émission en baladodiffusion la semaine dernière.  

• À lire aussi: Catherine Dorion doit se rétracter, dit Éric Duhaime  

• À lire aussi: Nolin et Dorion, éloge de la médiocrité  

Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook et adressée à Éric Duhaime, avec qui elle devait s’entretenir dans le cadre de son émission lundi après-midi, Catherine Dorion a expliqué avoir reçu une mise en demeure de Radio X.   

«Vous faites des campagnes sur la liberté d’expression, mais dès qu’on ose s’exprimer sur vous autres, vous paniquez, vous envoyez des mises en demeure», a-t-elle dénoncé en déplorant la «crise de bacon nationale» d’Éric Duhaime.   

La semaine dernière, la députée a discuté, en compagnie de la chanteuse Safia Nolin, de l’impact de certains chroniqueurs et de certaines personnalités des radios de Québec, notamment M. Duhaime, au passage.   

«Mais, dans le fond, ce que ça fait, c’est que, oui, ils vont radicaliser du monde; comme du monde qui font des actes haineux, du monde qui font des meurtres. Pis, tsé, y vont faire ça, pis ça, c’est comme pour ça que je trouve ça vraiment dangereux», avait-elle laissé tomber.   

Ces propos avaient été dénoncés par plusieurs acteurs de l’industrie, dont Éric Duhaime. Ce dernier est d’ailleurs revenu une fois de plus sur le dossier, lundi, en commentant la décision de Mme Dorion de ne pas se présenter au micro de son émission, comme prévu.   

«Mme Dorion, ça arrive de dire des conneries quand on est une personnalité publique. J’en sais quelque chose: ça m’est déjà arrivé», a-t-il lancé en appelant la députée à avoir «l’humilité» de présenter ses excuses.   

«Vous m’accusez de crimes que je n’ai jamais commis, pis vous voulez polluer ma vie. Je ne vous laisserai pas faire. [...] Vous allez recevoir dans les prochaines heures une mise en demeure, pis j’en resterai pas là, croyez-moi», a-t-il ajouté en guise de conclusion au segment de son émission consacrée à cette affaire.