/news/health
Navigation

Québec a dépensé plus de 43 M$ en chirurgies au privé

Des hôpitaux envoient des patients même s’il n’y a pas de délai d’attente

Dr Pierre Garneau
Photo Chantal Poirier À la clinique privée Rockland MD de Montréal, plusieurs des opérations effectuées pour le réseau public sont des chirurgies bariatriques, comme on le voit sur cette photo. Cette clinique fait partie d’un projet pilote du ministère de la Santé du Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Le ministère de la Santé a payé plus de 43 millions $ pour faire opérer des patients dans des cliniques privées, et ce, même s’il n’y avait pas de délai d’attente au public.

Depuis mai 2016, 43 658 642 $ ont été payés par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour des chirurgies au privé. Au total, 48 066 opérations ont profité à des patients qui n’ont pas déboursé un sou.

L’ancien ministre de la Santé Gaétan Barrette avait mis en place un projet pilote avec trois cliniques privées : Chirurgie DIX30 (Brossard), Opmédic (Laval), et Rockland MD (Montréal).

En 2016, l’entente visait deux objectifs : comparer les coûts entre les deux systèmes et opérer les patients qui attendaient depuis plus de neuf mois (pour toutes sortes d’interventions).

Or, malgré ce critère de délai d’attente, les hôpitaux Charles-Le Moyne à Longueuil et du Haut-Richelieu à Saint-Jean-sur-Richelieu, ont carrément transféré toutes leurs chirurgies de la cataracte à la clinique DIX30, a appris Le Journal. Il n’y a d’ailleurs pas d’attente pour cette opération.

« Les chirurgies réalisées à la clinique DIX30 nous permettent d’aller chercher une capacité opératoire additionnelle pour réduire nos listes d’attente dans plusieurs chirurgies », écrit Martine Lesage, porte-parole du CISSS de la Montérégie-Centre.

Depuis mai 2016, 25 147 patients ont eu une intervention en ophtalmologie à la clinique DIX30.

Délaisser la cataracte

« De toute évidence, les chirurgiens ont vite réalisé qu’ils avaient intérêt à s’occuper de chirurgies plus importantes [...] et de délaisser ce type de chirurgie », souligne le Dr Hugo Viens, directeur médical de la clinique DIX30.

À l’hôpital Sacré-Cœur de Montréal, la direction choisit aussi de faire des chirurgies d’un jour à la clinique Rockland MD, même si les malades attendent souvent depuis moins de neuf mois. Ainsi, le bloc opératoire se concentre sur de grosses opérations cardiaques ou thoraciques, selon la direction.

Au départ, le projet pilote avait un budget annuel de 4 M$, un montant qui a été largement dépassé. D’après le ministère de la Santé, le coût peut varier selon le volume d’interventions effectuées.

La clinique DIX30 a jusqu’ici obtenu la part du lion, avec 63 % des chirurgies. Le projet pilote est basé sur le modèle du financement axé sur le patient ; les cliniques reçoivent la même somme pour la même procédure. Les chirurgiens proviennent du public.

Fin du projet pilote ?

Par ailleurs, deux des trois cliniques disent n’avoir aucune idée de ce qui adviendra après la fin du projet pilote, en mai prochain. La direction d’Opmédic n’a pas rappelé Le Journal.

À Brossard, la fin éventuelle du projet inquiète, puisque l’entente fait vivre la clinique.

« Si le projet pilote arrête, c’est fini », dit le Dr Viens, qui pense que les hôpitaux ne sont pas prêts à rapatrier toutes ces opérations du jour au lendemain.

Fait intéressant, les chirurgiens auraient des habitudes plus rigoureuses au privé.

« Il y a une imputabilité, un aspect Big Brother, dit le Dr Viens. Tout le monde se tient plus les fesses serrées. »

Au MSSS, on souligne qu’une analyse du projet pilote sera effectuée dans les prochains mois. Pour le moment, on ne connaît pas la différence de coût entre le public et le privé.

Volume de chirurgies effectuées par clinique

Chirurgie Dix30, Brossard

(De mai 2016 à janvier 2019)

  • 30 360 opérations
  • 25 147 opérations en ophtalmologie
  • 25 794 450 $

Centre de chirurgie Rockland MD, Montréal

(De janvier 2017 à janvier 2019)

  • 9483 opérations
  • 5798 opérations générales
  • 12 615 611 $

Groupe Opmédic, Laval

(De janvier 2017 à janvier 2019)

  • 8223 opérations
  • 4078 opérations en gastroentérologie
  • 5 248 581 $

Source : Ministère de la Santé et des Services sociaux