/24m/city
Navigation

Le code d’éthique des élus montréalais interdira la discrimination

Hôtel de ville Montréal
Photo Archives / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La discrimination raciale et sociale sera explicitement prohibée dans le code d’éthique et de conduite des élus montréalais.

«Les membres du conseil ne doivent pas faire de discrimination fondée sur la race, la couleur, le sexe, l’identité ou l’expression de genre, la grossesse, l’orientation sexuelle, l’état civil, l’âge sauf dans la mesure prévue par la loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l’origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap ou l’utilisation d’un moyen pour pallier ce handicap», indiquera un nouvel article du code.

Il permet «d’englober les éléments de discrimination faisant partie des notions de profilages racial et social et s’harmonise avec l’interdiction de discrimination prévue dans la Charte des droits et libertés de la personne», explique un document étudié par le comité exécutif, le 3 avril.

Un projet de règlement sera présenté le 15 avril prochain au Conseil municipal, pour adoption en mai.

«J’invite l’ensemble des élus montréalais à lire ce nouvel article et d’en prendre bonne note et de faire en sorte que nos interventions publiques, privées, quelles qu’elles soient, soient en accord avec ce nouvel article du code d’éthique et de conduite», a suggéré Émilie Thuillier, responsable de la démocratie au comité exécutif.