/portemonnaie/lifestyle
Navigation

L'immigration, au-delà de l'économie

L'immigration, au-delà de l'économie
Crédit Photo: Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

Écoutez On parle d’argent.  Dans cet épisode du podcast, je reçois le chroniqueur et essayiste Mathieu Bock-Coté pour compléter la réflexion entamée sur l’immigration.

Dans la première partie sur l’immigration, le constat économique était le suivant : dans notre système actuel, l’immigration est un ingrédient parmi d’autres qui permet, à travers le flux de main-d’œuvre et la diversité qu’il apporte, aux économies de bien fonctionner.

Mais l’immigration est plus qu’un fait économique, plus qu’un chiffre. 

Les immigrants sont des personnes, des familles qui quittent ou parfois sont forcés de quitter leur pays de naissance, leur culture, leur coutume, leurs repères pour aller ailleurs, trouver une autre qualité de vie, un emploi et vivre simplement.

En même temps, ils n’arrivent pas nulle part dans des villes sans histoire et sans culture dans lesquelles ils pourraient réimprimer, redessiner, reprendre comme si de rien n’était, leur vie d’avant.

Leur terre d’accueil est une terre de naissance pour d’autres qu’ils rencontrent pour la première fois et avec lesquels il faut s’entendre et dialoguer, se mêler pour créer une continuité sociale, un réel ensemble qui ne soit pas qu’un slogan, ce fameux vivre ensemble qui étouffe la réalité par son abstraction.

Alors, l’immigrant doit être intégré ou doit s’intégrer pour permettre à toute la société de fonctionner.

Quels sont les différents modèles d’intégration? Quelle est la situation au Québec?

Cliquez pour en savoir plus.

Téléchargez l’application pour recevoir nos podcasts.

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux