/portemonnaie/entrepreneurship
Navigation

À 19 ans, elle devient riche en nommant des enfants chinois

À 19 ans, elle devient riche en nommant des enfants chinois
www.specialname.cn

Coup d'oeil sur cet article

Il y a des idées toutes simples qui fondent des fortunes. Il suffit d’y penser. C’est le cas  d’une adolescente britannique de 19 ans, Beau Jessup, qui a lancé une entreprise pour donner des prénoms occidentaux à des enfants chinois. Et ça rapporte.

Au départ, la jeune Britannique aide Mme Wang, une associée chinoise de son père, à trouver un prénom anglais pour sa fille de trois ans.

Elle se rend vite compte qu’en Chine, Mme Wang n’est pas la seule à chercher un prénom occidental pour ses enfants.

Beau Jessup lance donc son entreprise, initialement sans faire payer le service. Mais ce qui avait commencé comme un projet bénévole est vite devenu une business lucrative.

À 19 ans, elle devient riche en nommant des enfants chinois
Capture d'écran: Site Special Name

Special Name, son site web a nommé plus de 680 000 enfants, récoltant plus de 400 000 dollars en revenus.

Tout fonctionne grâce à un algorithme. Les parents sélectionnent cinq caractéristiques (par exemple élégant, sportif, sensible, créatif) qu’ils veulent voir représentés dans le prénom de leur progéniture.

Le système leur propose trois choix de nom à partir d’une banque de données et les laisse choisir en les invitant notamment à consulter leur famille.

Le service coûte 80 sous. Mais dans un pays où il naît près de 18 millions d’enfants par an, ça devient vite profitable.

À quoi sert de faire compliqué, quand on peut faire de l’argent.

À 19 ans, elle devient riche en nommant des enfants chinois
Capture d'écran: Site Special Name

 

Source: CNBC

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux