/24m/job-training
Navigation

Faciliter ses relations avec ses collègues

Picture of group of young perspective designers discussing
nd3000 - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Marie-France Bujold - 37e AVENUE

 

Travailler avec ses collègues n’est pas toujours facile, même lorsqu’on les apprécie ! Voici quelques conseils pour entretenir des relations de travail harmonieuses.

S’intéresser aux autres

Pour établir des relations agréables avec nos collègues, il faut d’abord s’intéresser à eux, selon la psychologue et coach Francesca Lungescu. « Il faut leur poser des questions et discuter de leurs intérêts. C’est certain que ça clique plus avec certaines personnes, mais il faut essayer de parler un peu à tout le monde pour établir de bonnes relations, surtout quand on veut s’intégrer dans une organisation. »

Être ouvert et positif

Un autre truc efficace, selon la psychologue, c’est d’appréhender nos collègues avec ouverture, en leur prêtant des intentions positives. « Parfois, on pense que les gens veulent nous nuire. Notre comportement risque donc d’être plus réservé ou plus méfiant, et les gens le ressentent. Si on est ouvert, à l’écoute, qu’on leur pose des questions et qu’on les implique dans les solutions, ils se sentiront valorisés. » Il sera donc beaucoup plus facile d’établir de bonnes relations.

Démontrer de la reconnaissance envers nos collègues peut aussi aider. Selon la psychologue, le renforcement positif est toujours bénéfique. « Quand quelqu’un fait quelque chose qui nous aide, c’est important de lui dire merci. Aussi, il ne faut pas être gêné de dire à nos collègues quelles sont leurs forces. Évidemment, on peut leur mentionner certaines choses à améliorer, mais c’est important de miser sur leurs qualités. »

Participer aux événements

Tisser des liens plus personnels avec nos collègues peut aussi faciliter nos interactions. « Quand il y a des événements comme des 5 à 7, c’est une bonne idée d’y aller, explique Mme Lungescu. Ça permet de créer des relations informelles avec nos collègues et ça génère un sentiment d’affiliation. »

Selon elle, il est aussi important d’observer les habitudes des employés. « Par exemple, si tous les collègues mangent ensemble le midi et que nous mangeons toujours dans notre bureau, ils auront l’impression que nous ne voulons pas les voir. Il vaut mieux essayer de se joindre à eux pour créer des liens. »

Communiquer efficacement

Mais même lorsqu’on essaie d’établir de bonnes relations, il arrive que certaines tensions s’installent. Selon la psychologue, la règle numéro un est d’en parler directement à la personne concernée. Il faut à tout prix éviter de parler en mal d’elle aux autres collègues.

Selon Mme Lungescu, une des solutions est d’utiliser la communication non violente pour entamer un dialogue avec la personne concernée. « D’abord, on exprime nos besoins et notre point de vue en parlant au “je”. Ensuite, on parle de nos émotions. Par exemple : “Dans telle réunion, je n’ai pas aimé quand tu m’as coupé la parole. J’ai eu l’impression que mon point de vue n’était pas pertinent.” Puis, on essaie de trouver des solutions ensemble en misant sur le but commun de l’équipe et en essayant de voir comment on peut s’entraider et collaborer à l’avenir. »

Bref, la communication est la clé pour maintenir la bonne entente avec nos collègues. En demeurant diplomates dans nos interactions et en montrant aux collègues qu’il y a une ouverture pour dialoguer, nos relations ne peuvent être que plus harmonieuses.