/sacchips/zoneassnat
Navigation

[VIDÉO] «Bulldozer», le mot préféré des politiciens?

[VIDÉO] «Bulldozer», le mot préféré des politiciens?
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Le chef intérimaire du Parti libéral du Québec, Pierre Arcand, a utilisé trois fois en trois jours le terme «bulldozer» dans ses questions au premier ministre François Legault.   

Après une petite recherche de 5 minutes, gros maximum, on a découvert que d’autres politiciens utilisent ce terme destructeur. C’est le cas de Simon Jolin-Barrette (CAQ), Gabriel Nadeau-Dubois (QS) et de Marc Tanguay (PLQ), entre autres.   

M. Arcand a également inventé le verbe bulldozer. Comme dans: je bulldoze, tu bulldoze, il bulldoze...   

Une chose est sûre, c’est que les élus devraient doser (bull-doser?) sur l’usage de ce mot.   

Pour les fervents francophiles, le bon terme est... bouteur.   

Ouin, pas très menaçant.