/misc
Navigation

Forfaits de pêche à la journée

Dès ce matin, vous pouvez réserver un des 466 lacs des quatre réserves fauniques non loin de Montréal, en forfait pêche à la journée.
Photo courtoisie Dès ce matin, vous pouvez réserver un des 466 lacs des quatre réserves fauniques non loin de Montréal, en forfait pêche à la journée.

Coup d'oeil sur cet article

Dès aujourd’hui, vous pouvez réserver en ligne vos prochaines excursions journalières dans une douzaine de réserves fauniques.

Auparavant, les adeptes devaient planifier leurs expéditions quatre mois à l’avance s’ils souhaitaient pouvoir accéder à leurs lacs préférés, aux dates souhaitées. Depuis l’année dernière, la nouvelle procédure simplifiée en ligne permet, dès l’ouverture des réservations, de se choisir une journée de pêche dans l’ensemble du calendrier de la saison. Une salle d’attente virtuelle vise à offrir à chacun une chance égale. Retenez qu’il est toujours possible de réserver par téléphone dès le commencement des réservations selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Le prix moyen, par personne, pour une journée avec embarcation se situe autour de 63,04 $ (plus taxes). Lorsque vous êtes deux, ce prix descend à 41,04 $ par amateur et à 33,71 $ si vous êtes trois. Pour ceux qui apportent leur chaloupe ou qui veulent lancer leurs offrandes à partir de la rive, il n’en coûte que 19,04 $ par adepte, plus taxes.

Pour aider les lecteurs du Journal à faire un choix éclairé, j’ai demandé à Simon Boivin qu’il m’indique les trois sites les plus productifs dans chacune des quatre Sépaq situées à proximité de la métropole. Voici l’essentiel de ses propos :

Mastigouche

Cette réserve faunique s’étend sur un territoire de 1565 km² et comprend 417 lacs, 13 rivières et plusieurs ruisseaux. La majorité des plans d’eau regorgent d’ombles de fontaine et on y retrouve également d’autres espèces sportives comme le touladi dans le Saint-Bernard ainsi que la ouananiche dans le légendaire Sorcier. Ce dernier est d’ailleurs le seul lac octroyé par tirage au sort à la Sépaq et est assurément le plus populaire de tout le réseau. Parmi les 124 nappes d’eau proposées à la journée, celles qui sont les meilleures pour la truite mouchetée sont le lac d’Argent, le Bourassa et du Frelon.

Papineau-Labelle

Il est possible de taquiner neuf espèces différentes dans cet immense terrain de jeu situé à 82 km d’Ottawa et à 193 km de Montréal. La truite grise est sans contredit le prédateur vedette de cet éden. Retenez qu’avec près de 4000 captures par année, cette réserve est l’un des endroits les plus poissonneux du réseau. En fait, 60 % de la récolte globale provient du Pap-Labelle, comme plusieurs l’appellent. Des 32 lacs offerts à la journée, le technicien de la faune Érik Constant choisirait, pour sa part, le Montjoie pour le touladi, avec possibilité d’intercepter des ombles de fontaine et des ouananiches ainsi que le Paul, car c’est celui qui affiche les meilleurs résultats. Si vous avez un 4X4 ou un quad et que vous n’avez pas peur de circuler sur des sentiers moins douillets, vous opterez peut-être pour les mouchetées du Pickwick.

Rouge-Matawin

Cette aire de jeu de 1394 km², partagée entre les régions de Lanaudière et des Laurentides, se trouve à moins de deux heures de Montréal. Il est possible d’y attraper de l’omble de fontaine, de la perchaude, du touladi, de l’achigan à petite bouche ainsi que de très beaux brochets et dorés jaunes, dans les 450 lacs et nombreuses rivières. Dans l’ensemble des 60 lacs disponibles à la journée, le 10 milles se démarque pour le brochet, tout comme le Turbal. Dans ce dernier, vous devez toutefois amener votre embarcation personnelle. Si vous préférez la mouchetée, lorgnez du côté du Grasmère.

La Vérendrye

L’immensité de cette destination de prédilection pour les pêcheurs et chasseurs avec ses 12 589 km2 et ses 4000 lacs offre des attraits de premier plan aux manieurs de canne. Les espèces présentes sont le doré, le grand brochet, le touladi, l’omble de fontaine, l’achigan et l’esturgeon. La pêche à la journée avec votre propre embarcation est très « en demande » dans les quelque 250 nappes d’eau disponibles. Si vous voulez vous mesurer aux belles mouchetées du secteur outaouais, vous auriez intérêt à réserver le Buckshot ou le Du Rocher. Si ce sont toutefois les percidés jaunes que vous recherchez, vous voudrez visiter le réputé Cabonga. Les amateurs de brochets et de dorés qui se rendront du côté de l’Abitibi-Témiscamingue apprécieront les batailles des spécimens du Grand Lac Victoria, du Dozois et du Camatose.

Les bons endroits

Les cartes bathymétriques d’environ 600 lacs ont été bonifiées avec l’identification des sites de pêche favorables pour les diverses espèces vedettes. Elles sont téléchargeables gratuitement dans l’application Avenza qui permet, à partir de votre téléphone intelligent, de connaître votre position exacte en tout temps, sans utiliser de données cellulaires.


► Pour en savoir plus, visitez le site www.sepaq.com/peche sous l’onglet pêche à la journée.

► Je vous invite à me suivre sur Facebook.

 

De tout pour tous

Le chapitre montréalais du Safari Club International vous convie le 12 avril à son banquet annuel pour la conservation de la faune, à la salle de réception Le Rizz, 6630 rue Jarry Est, à Saint-Léonard. Le cocktail débutera à 17 h 30 et le souper cinq services sera servi à 18 h 30.

Des encans silencieux et criés ainsi que des tirages s’ensuivront. Cet évènement de bienfaisance permettra aux dirigeants de SCI Montréal d’amasser des fonds au profit de la relève, et pour soutenir leurs efforts constants afin de promouvoir cette belle activité traditionnelle. Le coût des billets est fixé à 120 $. Pour obtenir de plus amples infos, contactez le président Armando Vendittozzi au 514 791-5777.