/sports/soccer/impact
Navigation

Le jeu blanc était important

Le jeu blanc était important
Photo USA TODAY Sports

Coup d'oeil sur cet article

NEW YORK | Il y avait un sentiment de soulagement chez les joueurs de l’Impact après ce verdict nul obtenu à l’arraché au Yankee Stadium.

« C’est un bon résultat à l’étranger, a insisté Samuel Piette. Le but premier était de ne pas accorder de but.

« On savait que ça serait plus dur avec un terrain petit où il n’est pas facile de combiner. »

« Par rapport à la semaine dernière, il fallait une réponse », a ajouté Zakaria Diallo.

Le grand défenseur central avait le but de la victoire au bout du pied à la toute fin du match, mais qui a raté le cadre de très peu.

« Je vais y penser jusqu’à ce soir et après on va passer à autre chose. Mais c’est vrai que je m’en veux. Si je marque ce but-là, c’est la cerise sur le gâteau. »

Rebondir

Il était important que le Bleu-blanc-noir fasse montre de plus de solidité en regard de la claque reçue une semaine plus tôt.

« Ç’a été une semaine difficile parce que c’est la fierté qui a été touchée, a concédé Bacary Sagna. On a sept points aujourd’hui et on a envie de rester compétitif tout le reste de la saison.

« On peut être fiers de nous. Le maître mot était de prendre des points sur un terrain qu’on savait difficile. »

Diallo a toutefois souligné un détail très important.

« Ça fait du bien mentalement, mais il faut continuer comme ça, on ne peut pas continuer à jouer un match sur deux. »

Pas de rythme

Cette rencontre n’a jamais vraiment trouvé son rythme et c’est en grande partie en raison du terrain.

« C’était difficile de prendre le rythme avec la balle parce qu’il y a deux surfaces différentes, a expliqué Piette. Tu es toujours un peu sur les talons quand tu reçois la balle. »

Avec l’état lamentable du terrain, il était normal de craindre pour les blessures, mais Piette assure que ce n’était pas une préoccupation.

« On n’avait pas peur de se blesser, on avait plus peur de faire une erreur ou une mauvaise passe. »

Rémi Garde estime quand même qu’il faut penser à la sécurité des joueurs.

« L’intégrité physique des joueurs devrait être la première préoccupation », a avancé l’entraîneur-chef du Bleu-blanc-noir.

Sur le même sujet