/weekend
Navigation

Séduction 101 avec Alex Perron

Alex Perron
Photo courtoisie, Myriam Frenette Alex Perron a amorcé le rodage de son nouveau spectacle durant le festival Zoofest, l’été dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Huit ans après la fin de son premier one-man-show, Alex Perron n’avait pas réellement l’intention de reprendre la route avec un nouveau spectacle. Pas que l’humoriste ait perdu sa passion pour son art. La scène le grise tout autant. Mais la vie de tournée, beaucoup moins qu’avant. Il fallait donc trouver le projet qui lui redonne envie de « repartir la machine ». Et c’est désormais chose faite.

« La vie de tournée, c’est un rythme complètement différent et, honnêtement, je n’avais pas nécessairement envie de repartir la machine avec un deuxième show. J’aime toujours la scène, ça n’a pas changé. Mais depuis la fin de mon premier one-man-show, j’allais me promener au ComédiHa !, à Québec, ou encore à Juste pour rire à Montréal, où des amis m’invitaient à aller faire des apparitions dans leurs numéros. Et ça, ça me satisfaisait », confie-t-il.

Les années ont donc passé, les projets de différents acabits se succédant pour Alex Perron. Parmi ceux-ci, le livre Le carnet secret d’Alex, paru l’an dernier. Dans cet ouvrage, l’humoriste s’improvise coach de vie amoureuse en proposant conseils et astuces afin de trouver l’âme sœur, le tout de manière loufoque, évidemment.

Du livre à la scène

Alors, pourquoi ne pas transposer ce concept sur scène ? L’invitation du promoteur evenko a rapidement fait son chemin dans l’esprit d’Alex Perron. Peu de temps après, le spectacle Alex, ton coach de vie amoureuse – La conférence prenait forme.

« J’y ai pensé sérieusement. Et finalement, je me suis dit que c’était l’occasion d’avoir du gros, gros fun », indique-t-il.

C’est ainsi que, depuis quelque temps déjà, l’humo­riste a peaufiné un personnage de coach de vie, une parodie de ces gourous de l’accomplissement personnel, carburant aux namasté et phrases creuses à saveur philosophique. Ce nouveau spectacle lui permet ainsi de pousser à son paroxysme l’exercice entamé dans son livre. « Je ne juge pas les coachs de vie, c’est un phénomène qui me fascine. Et c’est un concept qui me permet d’apporter mon humour noir, mon sarcasme et mon ironie, sans être à la remorque de la prémisse du punch. J’avais envie de m’éloigner du stand-up classique dans lequel on m’a vu dans le passé », avance-t-il.

Le « gros bon sens »

Évidemment, Alex Perron n’a pas la prétention d’être lui-même un « véritable » coach de vie. Le constat s’impose plutôt rapidement au cours du spectacle. Ce qui ne veut toutefois pas dire que les spectateurs ne repartiront pas inspirés...

« Il y a un petit nombre de personnes – peut-être 10 % – qui viennent en se disant qu’ils vont peut-être sortir du spectacle mieux outillés pour naviguer dans les rencontres amoureuses. Je pense qu’après quelques minutes, ils réalisent qu’ils sont simplement là pour avoir du fun. Mais je m’appuie quand même sur du gros bon sens. On a tous eu des dates désastreuses, alors ce n’est pas impossible que les gens réalisent des choses sur eux-mêmes pendant mon spectacle », avance-t-il.


► Le spectacle Alex, ton coach de vie amoureuse – La conférence sera présenté au Gésù de Montréal mardi et au Théâtre Petit Champlain de Québec le 16 avril.