/lifestyle/health
Navigation

Côlon irritable: trucs et astuces

The photo of internal organs is on the women's body against gray background, Viscera on Human
Photo Adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Le syndrome du côlon irritable (aussi appelé syndrome de l’intestin irritable) touche de 13 à 20 % des Canadiens. Les manifestations incluent des douleurs abdominales, des ballonnements, une alternance de diarrhée et de constipation, des gaz. Il touche surtout les femmes. L’alimentation joue un rôle clé dans l’apaisement des symptômes.

Syndrome de l’intestin irritable (SII) et maladies inflammatoires de l’intestin

Le SII est souvent confondu à tort avec les maladies inflammatoires de l’intestin (maladies de Crohn et colite ulcéreuse). Bien que ces conditions aient en commun certains symptômes intestinaux (douleurs abdominales et diarrhée), elles se distinguent fondamentalement par les dommages structuraux à la paroi intestinale. Les examens médicaux révéleront des dommages intestinaux induits par l’inflammation dans le cas des MII, ce qui n’est pas le cas chez une personne souffrant du SII. Le diagnostic de SII est donc posé lorsque d’autres maladies intestinales (MII et maladie cœliaque, par exemple) sont exclues.

Dans le cas du SII, un trouble du fonctionnement intestinal et du mouvement des selles seraient probablement en cause. Des symptômes au niveau abdominal (douleurs, crampes, ballonnement, gaz) et dans la consistance des selles (constipation et/ou diarrhée) sont souvent rapportés et perturbent la qualité de vie chez ceux qui en souffrent.

Recommandations générales

Des modifications alimentaires aident à soulager vos symptômes.

► Pour la constipation : augmentez graduellement votre consommation de fibres et maintenez une bonne hydratation.

► Choisissez des céréales faites de « grains entiers » et/ou de son, privilégiez les fruits et légumes entiers au lieu du jus, remplacez la farine blanche dans vos recettes par de la farine de « grains entiers » avec « germe » ou « intégrale ». Incluez des grains entiers à votre assiette comme l’amarante, l’avoine, le quinoa, le bulgur, l’épeautre, l’orge mondé, le riz brun et le riz sauvage.

► Évitez les laxatifs qui risquent d’aggraver votre constipation à long terme et entraîner des carences en vitamines et minéraux.

Pour la diarrhée :

► Consommez des fibres solubles. Mélangées à l’eau, elles forment un gel qui « retient » le contenu intestinal plus longtemps.

► Les bananes, les oranges, les fraises, les pommes de terre, l’avoine et l’orge sont quelques exemples qui en contiennent.

Réduisez les stimulants gastro-intestinaux :

► Limitez ou réduisez votre consommation de caféine, de nicotine, d’alcool et de mets épicés.

Pour les gaz intestinaux :

► Réduisez la quantité d’air avalée en évitant de : manger trop rapidement, boire avec une paille, mâcher de la gomme, boire des boissons pétillantes, boire de petites gorgées (liquides chauds, par exemple), boire en mangeant.

Gérez votre stress :

► Vos symptômes intestinaux peuvent donc s’aggraver en période de stress, de dépression, de panique ou d’anxiété.

► Le repos, la pratique de l’activité physique et les techniques de relaxation sont conseillés.

L’approche FODMAP

The photo of internal organs is on the women's body against gray background, Viscera on Human
Photo courtoisie

C’est l’approche la plus documentée pour réduire, voire éliminer les symptômes ! L’approche cible des glucides à chaîne courte peu digestes qui arrivent presque intacts dans l’intestin et occasionnent des troubles digestifs.

L’acronyme FODMAP signifie :

► Fermentescibles (rapidement ­fermentés par les bactéries du côlon)

► Oligosaccharides : fructanes (blé, seigle, oignons, ail et pistaches, entre autres) et galacto-oligosaccharides « GOS » (légumineuses)

► Disaccharides : lactose (produits laitiers)

► Monosaccharides : fructose en excès du glucose (pomme, poire, mangue, fruits séchés, artichauts, asperges, miel et jus de fruits, entre autres)

► And (et) Polyols : sucre alcool (fruits à noyau, melon d’eau, chou-fleur, gommes/bonbons « sans sucre » et aliments renfermant du « sorbitol », « mannitol » et/ou du « xylitol »)

  • Pratiqué sous la supervision d’une nutritionniste, le régime FODMAP permettrait de soulager les inconforts digestifs chez presque 75 % des individus souffrant du SII, selon les études.
  • Dans un premier temps, un régime faible en FODMAP est suivi pendant environ 4 semaines, afin de réduire les symptômes digestifs.
  • Dans un deuxième temps, les FODMAP sont réintroduits graduellement selon un protocole précis, afin d’identifier les sous-groupes responsables des inconforts digestifs.
  • Ce régime ne devant pas être suivi à vie, la dernière étape consiste à adapter et diversifier la diète (pour éviter les carences nutritionnelles), tout en contrôlant les symptômes digestifs !
  • Pour en savoir plus sur cette approche, le livre La solution Fodmap de ­Cinzia Cuneo aux Éditions du Journal est une excellente référence.

Si les produits laitiers et/ou les légumineuses causent des inconforts, les suggestions suivantes pourraient vous aider :

  • Les produits sans lactose remplacent facilement les produits laitiers réguliers. Leur valeur nutritive est similaire.
  • Le produit Beano (en vente libre) contient des enzymes permettant la digestion des aliments renfermant une teneur élevée en GOS. Prenez 1/2 dose, juste avant de consommer ces aliments et 1/2 dose au milieu du repas.

► En bref

  • Si vous pensez souffrir du SII, n’hésitez pas à consulter un médecin pour éliminer d’autres pathologies.
  • Suite au diagnostic de SII, adoptez les recommandations alimentaires et observez si vos symptômes s’améliorent à l’aide d’un journal quotidien.
  • Allez rencontrer un nutritionniste pour vous encadrer dans votre démarche.

Trouvaille

FODY : Des produits sans FODMAP

Les produits Fody sont conçus spécialement pour les personnes qui souffrent de côlon irritable et qui doivent adopter un régime faible en FODMAP. Fondée par Steven J Singer (le fondateur de Glutino), cette entreprise collabore étroitement avec l’Université de Monash afin de tester tous les produits pour l’appellation faible en FODMAP. Sans OGM et sans agents de conservation, la gamme comprend des sauces et marinades, des salsas, des barres collations et des vinaigrettes. www.fodyfoods.com