/news/currentevents
Navigation

Tempête printanière: la couronne nord dans le noir

Hydro-Québec a déploré jusqu’à 312 000 abonnés privés de courant à la suite des précipitations

Tempête printanière: la couronne nord dans le noir
Photo Agence QMI, Pascal Girard

Coup d'oeil sur cet article

Les villes de la couronne nord de Montréal se trouvaient plongées dans le noir, lundi soir, alors que la pluie verglaçante et les forts vents ont causé de nombreuses pannes de courant. 

Tempête printanière: la couronne nord dans le noir
Photo Agence QMI, Pascal Girard

 

À 23 h, Hydro-Québec dénombrait près de 300 000 clients privés d'électricité sur son réseau, en légère baisse après une pointe d'un peu plus de 315 000 personnes sans courant en soirée.  

La très grande majorité se trouvait à Laval (87 382), dans les Laurentides (84 942) et dans Lanaudière (91 914).  

Les habitants de Montréal s'en tiraient à meilleur compte avec 22 068 abonnés privés de courant, tandis que 8 395 ménages étaient dans le noir en Montérégie. 

Tempête printanière: la couronne nord dans le noir
Photo Agence QMI, Maxime Deland

Ces pannes se traduisaient par des villes fonctionnant au ralenti, voire complètement paralysées. Ainsi, à Blainville et à Mascouche, tous les bâtiments publics étaient fermés en soirée et les activités avaient été annulées. 

Même son de cloche dans la ville voisine de Boisbriand, qui allait jusqu'à conseiller à ses citoyens de ne pas sortir à l'extérieur, en raison des branches qui peuvent briser à tout moment et causer des dommages. 

À Terrebonne, la Ville a ouvert son centre de mesures d'urgence pour faire face aux dégâts causés par le verglas. 

550 pannes 

Hydro-Québec comptait environ 550 bris sur son réseau en soirée. «550 pannes, ça veut dire 550 endroits où nos équipes doivent intervenir, se rendre sur les lieux et effectuer les travaux», a expliqué Louis-Olivier Batty, porte-parole pour la société d'État, en entrevue à TVA Nouvelles. 

Sans surprise, le verglas qui s'est accumulé sur les arbres, couplé aux vents qui ont balayé la région métropolitaine, a mis à mal le réseau d'Hydro-Québec. «Les conditions météo, évidemment, n'ont pas aidé. Le printemps semble être tardif cette année et [l'hiver] nous fait subir encore ses foudres», a commenté M. Batty. 

La société d’État a même dû se résoudre à appeler en renfort des équipes provenant de régions moins touchées par la tempête, comme Québec, la Mauricie et le Saguenay–Lac-Saint-Jean. 

Tempête printanière: la couronne nord dans le noir
Photo Agence QMI, Maxime Deland

«Vu les conditions et le nombre de dégâts, c’est sûr que dès ce soir ou cette nuit, on va pouvoir rebrancher un grand nombre de clients, mais ça va certainement prendre plusieurs heures avant qu’on ait complété le travail. Dans certains secteurs, ça pourrait aller à demain.» 

Tempête printanière: la couronne nord dans le noir
Photo Agence QMI, Maxime Deland

Verglas à Montréal... 

À Montréal, les pompiers ont été appelés à intervenir à quelques dizaines d’endroits, lundi après-midi, en raison de branches d’arbres tombés dans la rue, sur des fils électriques et sur des véhicules. On ne déplorait toutefois aucun blessé. 

D’énormes branches d’arbres tombées en raison du verglas ont notamment forcé la fermeture de la 15e Avenue, près de l’intersection de la rue Legendre; de l’avenue Northmount, près du chemin de la Côte-Sainte-Catherine et du boulevard Gouin Ouest, à proximité de l’avenue de Bois-de-Boulogne. 

Plusieurs véhicules stationnés ont également été endommagés lors de la chute de branches d’arbres ayant cédé sous le poids du verglas. 

En Montérégie, une panne d’électricité majeure a forcé la Commission scolaire des Patriotes à suspendre les cours dans 13 écoles, lundi midi. 

Dans un communiqué, la commission a indiqué que la «décision a été prise puisque la panne ne permet pas d’assurer la tenue des activités régulières de l’école». 

Et neige à Québec 

Moins dommageable, mais pas plus agréable pour autant, la tempête printanière n'a pas mis à mal le réseau électrique dans le centre et l'est de la province. Cependant, en lieu et place du verglas, la Capitale-Nationale devait recevoir jusqu'à 25 centimètres de neige au cours de la journée et de la nuit. 

Les flocons, balayés par des rafales atteignant jusqu'à 60 km/h, ont perturbé les déplacements dans les environs de Québec, provoquant de nombreuses collisions et sorties de route. 

Aucun accident grave n'était toutefois à déplorer sur les grands axes routiers, tant à Montréal qu'à Québec, a indiqué la Sûreté du Québec en soirée.

Ouverture de centres communautaires d'urgence à Laval

LAVAL – La Ville de Laval a procédé à l'ouverture d'urgence de deux centres communautaires, lundi soir, alors que la tempête de verglas a plongé près de 50 % du territoire lavallois dans le noir.

Les centres communautaires Accès et Lausanne seront ouverts toute la nuit pour accueillir les citoyens qui ont besoin de se réchauffer, alors que le mercure a descendu sous le point de congélation durant la nuit. Des douches sont aussi à disposition des Lavallois, mais seulement à partir de 6 h mardi au centre Accès.

«Les services d’urgence (police, pompiers) ainsi que différents véhicules municipaux sillonnent les rues des secteurs touchés», a indiqué la Ville dans un communiqué, en invitant les citoyens qui auraient besoin d'assistance, mais qui sont privés de téléphone, à interpeller les secours dans la rue.

Le verglas et les vents violents qui ont marqué la journée de lundi ont plongé la couronne nord de Montréal dans le noir. Au total, plus de 300 000 foyers étaient privés d'électricité en soirée, majoritairement à Laval, dans les Basses-Laurentides et Lanaudière.

Plusieurs villes ont dû annuler des activités et fermer leurs arénas, gymnases et autres bibliothèques pour la soirée.