/entertainment/music
Navigation

Succès inattendu chez Your Favorite Enemies

L’album solo de Sef Lemelin fait bonne figure au palmarès

Sef Lemelin
Photo courtoisie, Stéphanie Bujold Guitariste du groupe Your Favorite Enemies, Sef Lemelin a fait une entrée remarquée au palmarès des albums les plus vendus au Québec grâce à son projet solo intitulé Deconstruction.

Coup d'oeil sur cet article

Un autre projet issu de la filière du groupe québécois Your Favorite Enemies obtient un succès inattendu. Après le succès surprise d’Alex Henry Foster l’automne dernier, l’album solo du guitariste Sef Lemelin a fait aussi une entrée remarquée sur les palmarès.

Paru le 22 mars, Deconstruction a conclu sa première semaine au 3e rang du palmarès des ventes au Québec, selon le relevé de la firme Nielsen Soundscan publié la semaine dernière. Avec ses 1050 exemplaires écoulés, l’album de Sef Lemelin n’a été devancé que par la compilation des chansons du nouveau Passe-Partout et Serge Fiori, seul ensemble, tous deux parus il y a quelques semaines déjà.

Cependant, parmi les albums sortis le même jour que lui, personne n’a fait mieux que Deconstruction. Il a fait mieux que les albums de Nicola Ciccone, Mononc’ Serge, Alfa Rococo et la trame sonore du documentaire de Mötley Crüe, The Dirt.

C’est sans compter qu’il a été un bon moment l’album le plus vendu sur la plateforme iTunes Canada.

Surpris et ravi de l’accueil réservé à son projet, Sef Lemelin y voit un signe « qu’il s’est construit quelque chose de profond avec Your Favorite Enemies et nos fans ».

« C’est intéressant de voir à quel point les gens sont généreux et comment ils se sont approprié la musique à leur façon. C’est un projet très enrichissant », a déclaré Lemelin.

Inspiré par Nine Inch Nails

Bricolé pendant une pause de YFE – mais avec le soutien et la collaboration de membres du groupe, dont Alex Henry Foster – Deconstruction voit Sef Lemelin sortir du rock du sillon rock progressif de sa formation et plonger tête première dans sa nouvelle passion pour la musique électronique instrumentale.

Les fans de Nine Inch Nails, en particulier des récentes collaborations de Trent Reznor avec Atticus Ross, se retrouveront en terrains connus. Lemelin ne cache d’ailleurs pas cette influence, tout comme celle du groupe post-rock Mogwai.

« Depuis quelques années, j’ai développé un goût pour l’électronique et j’ai voulu marier l’aspect froid et noir de l’électro avec des guitares », dit-il.

Pour le moment, aucune date de concert n’est liée au projet de Sef Lemelin. À l’instar des autres membres de YFE, il participera au spectacle d’Alex Henry Foster, le 5 juillet, au Club Soda, dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal.