/news/currentevents
Navigation

Attentat à la pudeur: Le comédien Edgar Fruitier subira un procès

GEN - EDGAR FRUITIER ENQUETE PRELEMINAIRE
MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL

Coup d'oeil sur cet article

Le comédien Edgar Fruitier devra subir un procès en lien avec un présumé attentat à la pudeur envers un adolescent qui serait survenu dans les années 1970, a statué un juge aujourd'hui.  

« Vous êtes cité à procès sur les deux chefs », a conclu le juge Marc-Nicolas Foucault, au terme de l’enquête préliminaire de l’octogénaire.  

Le comédien et mélomane qui aura 89 ans le mois prochain était assis au premier rang lors de l’audience, qui s’est tenue au palais de justice de Longueuil.  

Il était accompagné de plusieurs personnes qui ont tenté de faire écran entre les caméras des quelques médias présents et lui.  

Vêtu d’un veston en tweed gris et d’un col roulé vert forêt, l’homme de théâtre a écouté le témoignage du plaignant pendant près de deux heures.  

Une ordonnance de non-publication nous interdit de dévoiler l’identité de l’homme aujourd’hui adulte ainsi que le contenu de son récit à la cour.   

GEN - EDGAR FRUITIER ENQUETE PRELEMINAIRE
MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL

D’après le mandat d’arrestation, dont Le Journal a eu copie, Edgar Fruitier est accusé d’avoir attenté à la pudeur du jeune garçon pendant deux périodes distinctes, à l’été 1974 et entre mars et septembre 1976.  

Les gestes sexuels allégués se seraient produits respectivement à Eastman et Brossard, où réside le comédien.   

30 ans d’écart  

Le plaignant avait alors entre 15 et 17 ans, tandis que l’accusé était dans la quarantaine.  

La victime alléguée a porté plainte auprès du Service de police de l’agglomération de Longueuil l’an dernier, dans les mois qui ont suivi le dévoilement de l’affaire Éric Salvail.  

La défense, représentée par Me Robert Polnicky, ne contestait pas la preuve de la Couronne au stade de l’enquête préliminaire.  

GEN - EDGAR FRUITIER ENQUETE PRELEMINAIRE
MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL

Le criminaliste a simplement posé quelques questions au plaignant.  

Selon Me Audrey Mercier, de la Couronne, il est possible qu’Edgar Fruitier subisse son procès cet automne ou au début de l’année prochaine, tout dépendant des disponibilités de la cour.  

GEN - EDGAR FRUITIER ENQUETE PRELEMINAIRE
MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL