/news/health
Navigation

Les cas de coqueluche ont doublé en Estrie

Coup d'oeil sur cet article

Une hausse des cas de coqueluche est observée en Estrie, alors que 24 personnes ont été infectées dans la région, le double par rapport aux années précédentes.

Les villes de Sherbrooke et de Magog sont particulièrement touchées par cette éclosion, qui frappe principalement les jeunes de moins de 15 ans. Certains malades sont plus vieux, comme le cas d’un homme de 64 ans.

Les autorités peinent à expliquer pourquoi les cas de coqueluche ont doublé dans la région par rapport aux années précédentes. Le taux de vaccination en Estrie atteint 80%.

«Chaque année, au Canada, la coqueluche est à l’origine d’un à quatre décès. Il s’agit habituellement de nourrissons trop jeunes pour être vaccinés ou d’enfants non vaccinés ou seulement partiellement vaccinés», peut-on lire sur le site de Santé Canada.

«La coqueluche, ce n’est pas banal. Ça peut vraiment avoir un impact significatif sur le fonctionnement régulier d’un enfant ou d’un adulte. [...] Pour cette raison-là, je réitère l’importance que les parents fassent vacciner les enfants dans le cadre du calendrier vaccinal, donc à partir de deux mois», a expliqué la Dre Mélissa Généreux, directrice de la santé publique de l’Estrie.

La coqueluche est une maladie très contagieuse à déclaration obligatoire. Pour endiguer cette maladie infectieuse, il faudrait qu’au moins 95% de la population soit vaccinée.

«Le vaccin est efficace à 5% lorsque trois doses ont été administrées. Il permet non seulement de diminuer le risque de développer la maladie, mais aussi de réduire la gravité des symptômes et la fréquence des complications», a précisé la Dre Généreux.

Les symptômes de la coqueluche:

  • Toux sévère
  • Fièvre
  • Congestion nasale
  • Yeux larmoyants

Certaines complications peuvent survenir:

  • Pneumonie
  • Convulsions
  • Fracture des côtes