/lifestyle/books
Navigation

Livres de cuisine santé: cuisine nichée, succès instantané

Les livres de cuisine santé de plus en plus populaires

Photo tirée du livre Vive le flexitarisme d'Annie Caron
Photo courtoisie Photo tirée du livre Vive le flexitarisme.

Coup d'oeil sur cet article

 Il est bien loin le temps où le chef Pol Martin lançait, en 1988, un livre de recettes à faire au micro-ondes. Aujourd’hui, les livres nichés sur les nouvelles tendances alimentaires, comme le flexitarisme, le végétarisme, la diète cétogène, la cuisine sans sucre raffiné ou sans gluten, ont la cote chez les libraires.  

En 2018, 33,9 % des livres de cuisine vendus chez Renaud-Bray et Archambault étaient des livres de la catégorie cuisine santé, végétarienne ou diététique, contrairement à 22,3 % en 2014.   

Ces livres nichés « occupent d’année en année une place importante dans les palmarès de vente », souligne Émilie L. Laguerre, directrice marketing et communications du Groupe Renaud-Bray.   

«Des tendances comme ça dans les livres de cuisine, il y en a toujours eu, mais elles étaient peut-être moins flagrantes, ajoute-t-elle. On a eu une époque où c’était la cuisine de style bistro, avec le BBQ. Mais clairement, en ce moment, on sent que tout ce qu’il y a sur les diètes spéciales, c’est très populaire.»  

Un phénomène  

 

Photo tirée du livre Vive le flexitarisme d'Annie Caron
Photo courtoisie

Parmi ces titres nouveau genre qui ont envahi les tablettes durant la dernière année, citons en exemple Perdre du poids en mangeant du gras, livre qui se colle au régime cétogène, Vive le flexitarisme !, un terme qui désigne « le végétarisme à temps partiel », Citrons, oranges et compagnie, dont toutes les recettes comportent des agrumes, Ménager la chèvre, manger le chou, axé sur l’alimentation végétale, ainsi que Végane mais pas plate !.  

Un nouveau livre, Tables véganes, Menus d'ici et d'ailleurs, qui rassemble des recettes véganes de partout dans le monde, paraîtra le 17 avril. 

Véritable phénomène, le livre Ces galettes dont tout le monde parle, des collations saines signées Madame Labriski, s’est écoulé à 132 000 exemplaires depuis sa sortie il y a deux ans.   

Photo tirée du livre Vive le flexitarisme d'Annie Caron
Photo courtoisie

Le second livre de l’auteure, Bye-bye sucré raffiné, bonjour purée de dattes, qui fait la guerre au sucre raffiné en le remplaçant par de la purée de dattes, est devenu un ouvrage à succès dès sa sortie.   

«Je veux démontrer qu’il faut arrêter de cuisiner comme dans les années 1950, souligne Madame Labriski, alias Mériane Labrie, qui sera présente au Salon du livre de Québec dès vendredi. Visiblement, j’ai répondu à un besoin de la population. J’ai mis le doigt sur quelque chose.»  

Une population consciente  

 

Photo tirée du livre <i>Vive le flexitarisme</i>.
Photo courtoisie
Photo tirée du livre Vive le flexitarisme.

La popularité de ces livres démontre que « les gens sont de plus en plus préoccupés par leur santé », estime Annie Caron, auteure de Vive le flexitarisme !. Elle fait remarquer que les livres végétariens étaient quasi absents sur les tablettes il y a quelques années.  

 

Photo tirée du livre Vive le flexitarisme d'Annie Caron
Photo courtoisie

«Je pratique depuis 20 ans, et avant, il fallait expliquer c’était quoi des légumineuses, raconte la nutritionniste et coauteure de Ménager la chèvre et manger le chou, Hélène Baribeau. Là, les gens arrivent dans mon bureau et savent c’est quoi.»  

Photo tirée du livre Vive le flexitarisme d'Annie Caron
Photo courtoisie

Aux Éditions de l’Homme, la directrice générale Judith Landry explique que les livres sur les tendances alimentaires ont un lien avec «l’apparition de foodies qui émanent sur le web et qui ont des discours auxquels le public adhère facilement».  

Photo tirée du livre <i>Citrons, oranges et cie</i>.
Photo courtoisie
Photo tirée du livre Citrons, oranges et cie.

Il s’agit aussi d’une génération «Instagram» pour qui l’image est très importante. «Il y a 10, 15 ans, c’était envisageable de publier un livre avec des recettes qui ne sont pas accompagnées de photos. Aujourd’hui, c’est impensable», explique-t-elle. Malgré l’émergence de livres plus santé, «les meilleurs vendeurs restent les titres grands publics», confirme toutefois Émilie L. Laguerre.   

«Si on regarde le succès des livres Familles futées, les gens sont encore à la recherche de livres généralistes, certes santé, mais qui ne sont pas nichés, ajoute Judith Landry. On publie encore Jean-François Plante, qui est encore très populaire et qui propose des livres plus traditionnels.»  

 ♦ Les auteures Annie Caron, Hélène Baribeau, Marie Asselin et Madame Labriski seront présentes au Salon du livre de Québec.