/sports/others
Navigation

Luguentz Dort prêt pour la NBA

Le joueur québécois de l’Université d’Arizona State pourrait être repêché en 1re ronde en juin

Après une seule saison avec l’Université d’Arizona State où il a mené pour les points et pour les rebonds, le Québécois Luguentz Dort pourrait écrire une page d’histoire le 20 juin prochain lors du repêchage de la NBA. 
Photo d’archives, AFP Après une seule saison avec l’Université d’Arizona State où il a mené pour les points et pour les rebonds, le Québécois Luguentz Dort pourrait écrire une page d’histoire le 20 juin prochain lors du repêchage de la NBA. 

Coup d'oeil sur cet article

À l’issue d’une seule saison dans la NCAA avec les Sun Devils de l’Université d’Arizona State, le Montréalais Luguentz Dort s’est déclaré admissible à la prochaine séance de sélection de la NBA, estimant plus que jamais être prêt à évoluer dans la meilleure ligue de basketball au monde. «Mon objectif, c’est de jouer dans la NBA l’an prochain!»

Le joueur de 19 ans (il célèbrera son 20e anniversaire le 19 avril prochain) se retrouve en bonne position pour être sélectionné en première ronde lors du repêchage prévu le 20 juin prochain, au Barclays Center, à New York. Il se classe au 25e rang du plus récent classement des meilleurs espoirs du Sports Illustrated alors qu’il pointe au 27e échelon du palmarès du réseau ESPN.

«Le fait que je sois considéré comme un joueur qui va être repêché en première ronde selon les prédictions a pesé dans ma décision, a reconnu Dort en entrevue téléphonique avec Le Journal depuis l’Arizona, mercredi soir. J’ai eu une bonne saison et j’ai prouvé aux équipes ce dont je suis capable.

«Les petits trucs sur lesquels je dois m’améliorer, je sens que je peux les améliorer au prochain niveau. Les joueurs sont plus gros, plus forts, et je sens que je vais plus m’améliorer en allant dans la NBA qu’en restant au collège. Je dois continuer à travailler fort, mais c’était vraiment quelque chose en Arizona avec les fans, les coachs et les coéquipiers. C’est quelque chose que je ne pense pas que je vais revivre.»

Il faut remonter à 1985 pour voir le dernier Québécois sélectionné au premier tour du repêchage de la NBA quand Bill Wennigton avait été la prise des Mavericks de Dallas au 16e rang. Samuel Dalembert a certes été le 26e joueur choisi de la première ronde par les 76ers de Philadelphie en 2001, mais ce dernier est né en Haïti.

Soutien de ses proches

Au cours des derniers mois, Dort avait répété qu’il réfléchirait longuement à son avenir à l’issue de la saison universitaire. Meneur chez les Sun Devils pour les points (16,1) et pour les rebonds (4,1), le garde format géant a été appuyé par ses proches dans sa décision, dont son conseiller Nelson Ossé et son entraîneur Bobby Hurley.

«Ils m’ont tous envoyé des ondes positives et ils étaient d’accord avec moi. Nelson m’a vraiment aidé. Peu importe l’équipe qui va me repêcher, c’est une bonne opportunité pour moi», a souligné Dort.

Choix payant

Nommé recrue de l’année de la conférence Pac-12, le colosse de 6 pi 4 po et 215 lb s’est réjoui de sa progression dans les derniers mois, lui qui avait reçu une trentaine d’offres avant d’opter pour Arizona State.

«L’une des raisons pour lesquelles j’ai choisi Arizona State était le coach et le fait que je voulais apprendre beaucoup à ma position de meneur de jeu. Je sens que je me suis amélioré comme leader pour parler à mes joueurs, leur dire quoi faire, quand ils devaient prendre des tirs et faire des passes. Bobby m’a vraiment aidé et je me suis aussi amélioré dans mes tirs de trois points. Puis, les coachs m’ont toujours donné confiance.»

L’Ontarien R.J. Barrett, un produit de l’Université Duke, a également annoncé son intention de faire le saut dans la NBA dès l’an prochain. Plusieurs estiment qu’il pourrait faire partie des trois premiers choix du repêchage.