/sports/soccer/impact
Navigation

«Il n’y a rien d’autre à dire» – Harry Novillo

«Il n’y a rien d’autre à dire» – Harry Novillo
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’épisode du passeport est maintenant chose du passé pour le milieu de terrain de l’Impact de Montréal, Harry Novillo, qui a commenté pour la première fois le dossier, jeudi.

Puisqu’il avait perdu le précieux document, le Français n’avait pu affronter le Sporting à Kansas City, le 30 mars dernier. Le problème a toutefois été réglé et Novillo a pu prendre part aux deux derniers matchs de son équipe.

«Il n’y a rien d’autre à dire», a-t-il indiqué après l’entraînement matinal du Bleu-Blanc-Noir. «Tout a été dit dans la presse. Le passeport a été perdu. On ne peut rien changer, je ne peux pas le faire réapparaître. On a dû faire le maximum pour pouvoir le récupérer avec l’ambassade française, qui a fait un travail incroyable. Maintenant, l’essentiel, c’est qu’aujourd’hui, je suis présent. Je suis disponible pour le groupe. Le passé reste le passé.»

L’athlète de 27 ans a admis qu’il a été difficile pour lui de ne pas avoir pu prêter main-forte à son équipe à Kansas City. L’Impact avait d’ailleurs subi la pire défaite de son histoire, s’inclinant au compte de 7 à 1.

«Ce n’est pas de la panique [que j’ai ressenti], mais plutôt de la frustration de ne pas pouvoir aider mes coéquipiers», a-t-il expliqué. «Vous savez, on est un groupe. On est très soudés. Ça touche tout le monde, et moi le premier, parce que je ne pouvais pas leur donner ce que je voulais leur donner. Je les ai regardés, je les ai soutenus. Malgré la défaite, ça ne change rien. On est tous ensemble quoiqu’il arrive.»

Par ailleurs, TVA Sports diffusera samedi une émission spéciale, Le brunch de JiC, en direct du Stade Saputo, de 10 h à midi, en vue du match d’ouverture de l’Impact à Montréal. Tous ceux ayant un billet pourront y assister et les portes ouvriront exceptionnellement à 9 h 30.