/finance/business
Navigation

Nouvelle phase d’expansion pour Groupe TAQ

Le nouveau siège social de Groupe TAQ, inauguré jeudi par les employés, portera le nom André Des Rochers en l’honneur du président du conseil d’administration qui occupe cette fonction avec dévouement depuis 40 ans.
Photo Diane Tremblay Le nouveau siège social de Groupe TAQ, inauguré jeudi par les employés, portera le nom André Des Rochers en l’honneur du président du conseil d’administration qui occupe cette fonction avec dévouement depuis 40 ans.

Coup d'oeil sur cet article

À peine installé dans un nouveau bâtiment de 14 M$, le Groupe TAQ de Québec planifie déjà un agrandissement.

L’entreprise adaptée a inauguré officiellement jeudi ses nouvelles installations de 115 000 pieds carrés, sur la rue Rideau qui permettront de créer 225 nouveaux emplois d’ici les cinq prochaines années dont 150 pour des personnes vivant avec des limitations.

Le directeur général de Groupe TAQ, Gabriel Tremblay, a profité l’occasion pour annoncer les détails d’un nouveau projet.

En effet, la prochaine phase de développement, qui se mettra en branle sous peu, prévoit un agrandissement additionnel de 14 000 pieds carrés, soit un investissement de 1,1 M$. Le gouvernement du Québec contribuera à hauteur d’un demi-million de dollars à la réalisation de ce projet.

«Bien oui, il va y avoir encore des grues cet été chez Groupe TAQ.  Parce que le succès engendre le succès, parce que les clients sont au rendez-vous et parce que notre carnet de commandes est bien rempli, on va de l’avant avec ce beau projet-là», a-t-il dit.

L’entreprise dessert pas moins de 400 clients dont certains plus importants que d’autres comme la Maison Simons, les Biscuits Leclerc, Chocolats Favoris, Lumca, SSQ Groupe financier, etc.

Le directeur général de Groupe TAQ, Gabriel Tremblay, a fait visiter les nouvelles installations à la ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault.
Photo Diane Tremblay
Le directeur général de Groupe TAQ, Gabriel Tremblay, a fait visiter les nouvelles installations à la ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault.

«Vous êtes une énorme valeur ajoutée à tout ce qui touche la problématique de la disponibilité de main-d’œuvre qui concerne tout le Québec», a déclaré la ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, devant des dizaines d’employés qui assistaient à la cérémonie.

Le nouveau siège social permet de rapatrier quatre usines sous un même toit, ce qui permettre à TAQ de gagner en efficacité.

Stratégie nationale

Par ailleurs, faisant référence à la Stratégie nationale pour l’intégration et le maintien en emploi des personnes handicapées, M. Tremblay a milité pour l’abolition des plafonds à l’embauche qui ont pour effet de décourager les entreprises à se tourner vers cette main-d’œuvre.

«Cela ne coûte rien d’intégrer une personne handicapée à l’emploi. Le gouvernement y trouve des économies d’aide sociale. Il touche des impôts. Si on part de ce principe, pourquoi ne pas déplafonner le nombre d’emplois et ne pas se mettre en mode grand V pour ouvrir le maximum de postes ?», a-t-il questionné.

Près de 120 000 personnes handicapées sont sur l’aide sociale actuellement au Québec et plusieurs pourraient intégrer le marché du travail.

«À mon avis, on ne devrait jamais gérer la dignité humaine par des quotas. La seule barrière qui devrait exister c’est la volonté ou la capacité de ces personnes à joindre le marché du travail», a ajouté M. Tremblay en espérant être entendu.