/24m/transports
Navigation

Plusieurs départs: exo perd son directeur de l'expérience client

Plusieurs départs: exo perd son directeur de l'expérience client
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les départs massifs se poursuivent chez exo, qui a perdu son directeur de l'expérience client, trois autres cadres et 25 employés depuis le début de l'année.

Le «24 Heures» révélait lundi qu’exo avait connu un taux de roulement de son personnel d’un peu plus de 22 % en 2018 et que 10 membres de la direction avaient quitté leur poste. L’opposition à Québec demandait à la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau, d’intervenir, mais celle-ci disait faire confiance à l’organisation responsable des trains de banlieue et des autobus dans les municipalités des couronnes.

De nouvelles informations obtenues par le «24 Heures» montrent qu’entre janvier et mars 2019, 29 employés, dont quatre membres de direction, ont quitté exo. Ces chiffres sont supérieurs à ceux enregistrés à la même période en 2018 (24 départs, dont quatre membres de la direction).

Depuis le printemps 2018, l'organisme qui gère les trains de banlieue et les autobus dans les couronnes de la métropole essuie plusieurs critiques: party à 75 000 $ pour annoncer son changement de nom, retards de trains et annulations de départs en raison des travaux du Réseau express métropolitain (REM) ont fait les manchettes.

Quatre directeurs

Le directeur exécutif à la performance et à l’expérience client, Benoît Lavigne, a quitté l’organisation en mars. Il avait auparavant occupé de nombreux postes au sein de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), qui a été englobée par exo.

Selon les tâches listées sur son profil LinkedIn, M. Lavigne s’occupait notamment de la collecte et de l’analyse des informations concernant la clientèle actuelle et future d’exo, et recommandait des actions pour améliorer l’expérience client. Il a été impossible de joindre M. Lavigne ou de savoir où il travaille maintenant.

Les trois autres membres de la direction qui ont quitté en 2019 sont Tim Marinier, directeur exécutif à l’ingénierie et à la construction, Nancy Fréchette, directrice exécutive aux opérations, et Évelyne D’Avignon, directrice principale au Bureau administratif et opérationnel de la couronne sud d’exo.

Plusieurs embauches

Exo ne chôme pas du côté des embauches: les 132 employés qui ont quitté l’organisation en 2018 ont été remplacés, et 36 personnes se sont jointes à l’organisation depuis le début de l’année, soit un nombre plus élevé que celui des départs.

Il y a quelques semaines, le directeur général Sylvain Yelle reconnaissait que l’organisation née d’une fusion en juin 2017 n’était «pas encore rendue» à la stabilité, et qu’exo embauchait en fonction de ses besoins actuels, mais surtout de ses besoins futurs.

L’organisation ne croit pas que les départs affecteront l’application des mesures d’atténuation sur les lignes de train Deux-Montagnes et Mascouche. La navette ferroviaire qui se rendra jusqu’à la gare Bois-Franc sera exploitée en sous-traitance par Bombardier, et les services d’autobus par diverses compagnies privées.