/sports/fighting
Navigation

Jourdain brille et gagne

Le combattant québécois l’emporte par knock-out technique contre Lapilus

Coup d'oeil sur cet article

Même s’il n’a pas affronté l’adversaire prévu au départ, Charles « Air » Jourdain a donné tout un spectacle, jeudi soir, à l’occasion du gala TKO47 présenté au Centre Claude-Robillard.

Grâce à la vitesse de ses mains et de son travail au sol, Jourdain (9-1) a eu le dernier mot en l’emportant par knock-out technique à 2 min 06 s du cinquième round. Le combattant de Beloeil a martelé Damien Lapilus, qui n’était plus en mesure de se défendre.

À l’origine, Jourdain devait affronter Jesse Ronson. Toutefois, l’Ontarien a échoué un test médical de la Régie des alcools, des courses et des jeux en raison d’une infection cutanée. Jeudi après-midi, le promoteur Stéphane Patry n’a eu d’autres choix que de lui trouver un remplaçant de dernière minute.

Il a fouillé dans ses autres combats et il a confié le mandat au Français Lapilus (17-12-1). Celui-ci a livré une très bonne opposition au combattant local, mais il n’avait pas les habiletés pour rivaliser.

« Ce sera mon premier et dernier combat à 155 lb. Je retourne chez les 145 lb à mon prochain duel, a souligné Jourdain, qui a remporté le titre intérimaire de cette catégorie avec sa victoire. J’affrontais un adversaire vraiment gros et fort. Contre Ronson, ça aurait été vraiment difficile. »

Sherbatov dominé

Yoni Sherbatov n’a eu aucune chance jeudi lors du TKO 47.
Photo Martin Chevalier
Yoni Sherbatov n’a eu aucune chance jeudi lors du TKO 47.

En demi-finale, Yoni Sherbatov (8-2) a subi une défaite décevante et douloureuse contre le champion TKO des 125 lb Malcolm Gordon (12-3).

Le Québécois d’origine russe a explosé lors des premières secondes avec plusieurs coups qui ont atteint le champion.

Cependant, tout a basculé lorsque Sherbatov s’est blessé lors d’une projection de Gordon. Celui-ci a pris l’avantage pour finir le travail avec un étranglement arrière.

Malcolm Gordon n’a donné aucune chance à Yoni Sherbatov, lui qui s’est blessé au moment de la projection.
Photo Martin Chevalier
Malcolm Gordon n’a donné aucune chance à Yoni Sherbatov, lui qui s’est blessé au moment de la projection.

«Je sens que j’ai laissé tomber mon équipe. C’est frustrant parce que j’avais l’avantage dans les premiers instants, a indiqué Sherbatov. Je sens que c’est encore mon ligament croisé antérieur qui est touché.

On aimerait bien revoir cet affrontement dans quelques mois. Voyons voir si le patron de TKO peut convaincre le

champion de redonner une chance à Sherbatov.

Avant les deux combats principaux de la soirée, on a assisté à un duel rapide et intense entre John Baldridge (3-4) et Xavier Alaoui (9-3).

Celui-ci n’a eu besoin que de trois minutes pour l’emporter par soumission. Pour le protégé de Tristar, cette victoire est une preuve de caractère alors qu’il avait perdu trois de ses quatre derniers combats.

Autres combats

Yohan Lainesse amène son adversaire Bertin Descloux au sol.
Photo Martin Chevalier
Yohan Lainesse amène son adversaire Bertin Descloux au sol.

Yohan Lainesse (3-0) est demeuré invaincu au sein de l’organisation TKO. Le Québécois a livré une performance convaincante contre le Suisse Bertin

Descloux pour obtenir une décision unanime (30-27 x 3). Lainesse a atteint son adversaire de façon directe à plusieurs reprises, mais Descloux a tout encaissé.

Dans le combat suivant, on a assisté à un duel équilibré entre Todd Stoute (10-4) et Alain Baudot (7-2).

Baudot avait un net avantage dans le premier round jusqu’au moment où il a tenté un coup de pied spectaculaire. À compter de ce moment, le duel a basculé en faveur de Stoute qui a mis fin aux hostilités avec une soumission.

Le Montréalais James Mancini (6-4) a remporté son combat par décision partagée devant l’Américain Kendrick Latchman au terme des trois rounds d’action. Le protégé du Tristar n’a pas disputé le combat le plus spectaculaire de sa carrière, mais il a fait les bonnes choses pour l’emporter.

Dans le premier combat de la carte principale, Julius Trimmeliti (2-0) a encaissé plusieurs coups de puissance de Simon Lagarde (1-1), mais il a eu le dernier mot en gagnant par étrangement arrière dans les dernières secondes du premier assaut.

Lors des combats préliminaires, Pierre Thivierge (1-0) a signé sa première victoire en carrière alors qu’il a battu Nigel Crosswell (0-1) par étranglement arrière. Maxime Bacon (1-0) a gagné par arrêt de l’arbitre contre Samuel Giguère (0-2). Brandon Lee (1-0) a gagné par soumission arrière au deuxième round contre Dominic Lacroix (0-2).