/world/middleeast
Navigation

Afghanistan: malgré les pourparlers de paix, les talibans annoncent leur offensive de printemps

Coup d'oeil sur cet article

Les talibans ont annoncé vendredi lancer leur offensive annuelle de printemps alors que des pourparlers de paix sont en cours tant avec les États-unis qu’avec des représentants du gouvernement afghan qu’ils doivent rencontrer la semaine prochaine.

«Notre devoir djihadiste n’est pas encore terminé» ont indiqué les talibans dans un communiqué de leur porte-parole Zabihullah Mujahid diffusé sur Twitter ainsi que sur leur site internet.

L’offensive de printemps des talibans marque habituellement le début de ce qui est considéré comme la «saison des combats», bien que ces dernières années ils se soient poursuivis pendant l’hiver.

Des initiatives de paix ont pourtant été récemment lancées mais talibans et gouvernement afghan espèrent sur le champ de bataille renforcer leur position à la table de négociations.

Les États-Unis ont entamé à l’été 2018 plusieurs séries de pourparlers avec le groupe insurgé pour tenter de mettre un terme à la guerre. Des membres de l’opposition au gouvernement du président Ashraf Ghani ont également rencontré les talibans en février à Moscou.

Un second dialogue intra-afghan afin, selon les deux parties, d’échanger «des points de vue» est prévu du 19 au 21 avril à Doha.

«Même si une grande partie de notre pays a été libérée de l’ennemi, les forces d’occupation étrangères continuent d’exercer une influence militaire et politique dans notre pays islamique», poursuit le communiqué taliban indiquant que l’opération a été appelée cette année Al-Fath (victoire en langue arabe).

«Des ordres de lancement coordonné des opérations Al-Fath dans tout le pays ont été donnés» consistant «à éliminer les compatriotes qui servent dans les rangs militaires de l’armée, de la police et des milices et qui sont utilisés par les envahisseurs pour leurs propres objectifs».

Pour le ministère afghan de la Défense cette annonce «n’est que propagande».

«Les talibans n’atteindront pas leurs objectifs vicieux et leurs opérations seront vaincues comme les années précédentes», a estimé auprès de l’AFP un porte-parole, Qais Mangal.